Recherche

Le ciblage: clé du succès pour l'e-mailing

Publié par le

Mieux cibler les campagnes e-mailing pour accroître le ROI… Tel est l'enseignement de l'étude comparative sur les performances de l'e-mailing marketing menée par Experian CheetahMail.

  • Imprimer

Experian CheetahMail, acteur de l’e-mail marketing, a publié son benchmark sur les performances des campagnes e-mailing sur le second semestre 2009*. L’étude révèle la nécessité pour les marketeurs de mieux cibler les e-mailings pour accroître le ROI et augmenter la délivrabilité.

Ainsi, on découvre que seulement 17,76% des destinataires des campagnes ouvrent leur message, tous secteurs confondus, soit une personne sur cinq. Un chiffre en baisse d’1,5 point par rapport au benchmark du premier semestre 2009 qui dévoilait un taux d’ouverture de 19,25%. Une baisse que l’on retrouve également sur le nombre de "cliqueurs". Au second semestre, le taux de clic atteint 3,76%, contre 4,15% au premier semestre. La saisonnalité (Noël, départs en vacances, etc.) et la sur-sollicitation des consommateurs (devenus plus exigeants quant au message reçu) expliquent en partie ces résultats.

Toutefois, ces chiffres doivent être relativisés avec l’observation des taux de réactivité qui enregistrent une légère hausse (18,11% au second semestre contre 17,89% au premier). Preuve que les annonceurs ont fait un effort sur l’adéquation entre l’objet du message et son contenu. L’étude indique que les marketeurs doivent concentrer leur attention sur la pertinence du message pour obtenir un meilleur ROI de leurs actions.

Autre enseignement: le faible taux de NPAI (adresse non délivrée) qui s’élève à 5,42% démontre une meilleure gestion des bases de données.

Le luxe, les marchés publics, les banques-assurances: les bons élèves
Si les taux d’ouverture et de clic restent relativement faibles sur l’ensemble des secteurs, certains en revanche tirent leur épingle du jeu. C’est notamment le cas des marchés publics (27,2%) et du luxe (26,3%), qui enregistrent un bon taux d’ouverture, mais aussi de clic et de réactivité. Le secteur banques-assurances, quant à lui, arrive en tête avec un taux d’ouverture de 28,5%.

Le benchmark d'Experian CheetahMail est disponible sur le site http://www.experian-cheetahmail.fr.

*Méthodologie: étude menée auprès de 200 grands comptes clients Experian CheetahMail utilisateur de l’application Emailing Solution Technology. Plus de 3,2 milliards d'e-mails ont été décortiqués et analysés.


 

L'avenir de l'e-mailing se joue sur mobile

L'avenir de l'e-mailing se joue sur mobile

L'avenir de l'e-mailing se joue sur mobile

50% des internautes préfèrent lire les e-mails publicitaires sur mobile, selon l'étude "E-mail marketing attitude", menée par le SNCD et NP6. [...]

E-mail vs SMS marketing : le match

E-mail vs SMS marketing : le match

E-mail vs SMS marketing : le match

La mesurabilité et l'interactivité de l'e-mailing tient à dragée haute aux campagnes par SMS, dotées d'une excellente délivrabilité, selon l'étude [...]

E-mailing B to B: la lecture sur mobile en hausse

E-mailing B to B: la lecture sur mobile en hausse

E-mailing B to B: la lecture sur mobile en hausse

L'observatoire de l'e-mailing B to B du premier semestre 2015 fait le point sur les campagnes d'e-mailing. Résultats et bonnes pratiques.

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go, le magasin physique que l'e-commerçant ouvrira début 2017 à Seattle veut en finir avec l'attente et le paiement en caisse via l'initiative [...]