Recherche

Le SNCD décrypte Facebook et consorts

Publié par le
Le SNCD décrypte Facebook et consorts

L'enquête du syndicat sur les réseaux sociaux montre la nécessaire présence des marques sur ces canaux. Mais la lecture des résultats bat en brèche quelques idées reçues.

Les internautes se montrent exigeants à l’égard des annonceurs. Si 39% des membres des réseaux sociaux se déclarent fans d’une ou plusieurs marques, plus de la moitié disent s’être déjà désinscrits de leur page Facebook. Les raisons principales de cette désaffection ? La profusion de publications (pour 65% d’entre eux) et le peu d’intérêt du contenu (56%). En outre, la publicité demeure mal acceptée sur les réseaux sociaux : 40% des personnes interrogées la jugent inutile et intrusive, même si la moitié des internautes reconnaissent avoir déjà cliqué dessus.

Sans surprise, Facebook demeure le réseau social ultra-dominant, à la fois en termes de nombre d’inscrits, de