L'internaute a une meilleure capacité d'influence que les médias traditionnels

Publié le par

L'étude de l'agence ETO, intitulée "Le client influenceur", met en lumière l'importance des avis des internautes dans les choix d'achat des consommateurs.

L'internaute a une meilleure capacité d'influence que les médias traditionnels

80 % des consommateurs en France disent faire confiance aux médias viraux (bouche-à-oreille, recommandations de la famille ou des amis…) contre 38 % aux sites web de marques selon Nielsen (1). L’agence ETO a réalisé une étude (2) pour évaluer l’importance des clients influenceurs et mieux les connaître. Il ressort que 80 % des internautes ont déjà recommandé l’achat d’un produit et que 58 % disent avoir été influencés par un ami. De plus, Facebook est, avec les sites d’avis et les comparateurs, le lieu privilégié pour exprimer son opinion.

Caractéristiques des internautes sur les réseaux sociaux

Les internautes utilisent en priorité Facebook : c'est le cas de 65 % des personnes interrogées, contre 45 % qui utilisent Windows Live/MSN, 44 % YouTube et 42 % Google plus.
43 % des sondés utilisent fréquemment le réseau social numéro un, contre 26 % pour le concurrent lancé par Google voici un an.

La taille de leur réseau Facebook a également été estimée. Il en ressort que 56 % des internautes français ont moins de 50 amis sur Facebook, que 35 % en ont entre 50 et 250, 10 % plus de 250. 46 % des personnes interrogées connaissent environ 100 % de leurs amis et 22 % environ 80 %.

Comportement des internautes sur les réseaux sociaux

L'étude révèle que 21% des internautes se considèrent comme des relayeurs d’informations sur leur page ou celles d’amis et 6% comme des créateurs. 62% répondent qu’ils ne sont ni l’un, ni l’autre.

À la question : « Dit-on de vous que vous êtes "influenceur" ? », 37 % répondent "oui" dans la vie réelle et 17% en ligne.

58 % donnent leur avis sur les marques et expériences de consommation. 43 % relayent plutôt une information positive, 42 % une info neutre et 14 % une opinion négative.

Les canaux utilisés ont été mis en lumière par l'étude : 37 % donnent leur avis sur Facebook, 31 % sur des sites d’avis et 20 % sur des sites de comparateur.

80 % ont déjà recommandé l’achat d’un produit. Parmi ceux qui disent avoir déjà acheté un produit qu’on leur avait recommandé, 58 % ont été influencés dans leur achat par un ami, 20 % par un site comparatif et autant par le site de la marque.

Les gratifications occupent un rôle important dans l'acte d'achat : 52 % seraient incités à recommander davantage s’ils recevaient une remise, 44 % un cadeau, 17 % une invitation et 13 % s’ils recevaient un remerciement.

ETO résume ainsi les résultats de son étude : « Le développement de l’usage des réseaux sociaux a donné aux consommateurs les moyens de donner leurs avis sur les marques et les produits. Certains clients partagent leur expérience de marque. Ils influencent ainsi, consciemment ou non, leurs proches mais aussi des inconnus dans leurs choix et leurs actes d’achat. Ces contenus ont une crédibilité et une capacité d’influence supérieure à celle des médias et des supports traditionnels… »

(1) Enquête mondiale Nielsen sur la confiance dans la publicité, avril 2012.
(2) Méthodologie de l’étude "Le client influenceur" :
- échantillons aléatoires des bases de données des partenaires : Danone, Henkel, Leroy Merlin, Kiabi et Peugeot ;
- taille de l’échantillon : 10 087 personnes réduites à 3 233 personnes ;
- méthode des quotas pour être représentatif des internautes français ;
- mode de recueil : questionnaire auto administré en ligne ;
- date du terrain : avril, mai, juin 2012.

AKDV crée le nouveau concept des hypermarchés Real en Russie

Audi et H&M, marques préférées des Digital mums dans l'automobile et la mode