MENU
Recherche

L'imprimé publicitaire en hausse en Europe

Publié par le | Mis à jour le
L'imprimé publicitaire en hausse en Europe

Avec une croissance de 2,3% en volume et de 4,9% en valeur en 2011, le marché de l'imprimé publicitaire reste un canal de communication privilégié par les annonceurs, selon l'étude pan-européenne publiée par l'European Letterbox Marketing Association.

  • Imprimer

112 milliards de documents distribués et 3,9 milliards d'euros dépensés en 2011 dans 22 pays européens. Le marché de l'imprimé publicitaire connaît une hausse de 2,3% en volume et de 4,9% en valeur par rapport à 2010. C'est le principal résultat de la seconde étude pan-européenne menée par l'European Letterbox Marketing Association (ELMA).

" A l'ère du numérique, ces chiffres confirment la rentabilité de l'imprimé publicitaire distribué en boîtes aux lettres et sa capacité à répondre aux besoins de flexibilité et de réactivité des annonceurs ", a déclaré Mark Davies, président de l'ELMA et directeur général de TNT Post's door and drop business.

En 2011, les pays qui ont distribué le plus grand nombre de prospectus sont l'Allemagne (20,6 milliards), la France (19 milliards), l'Italie (12 milliards) et les Pays-Bas (11,4 milliards). Il existe, cependant, d'importantes disparités selon les pays.
En hausse, l'Allemagne, la Pologne, la Finlande, et la Croatie avec une augmentation de 100 millions d'exemplaires distribués, et de 3,9 milliards pour l'Italie.
En baisse, les pays fortement impactés par la crise financière : 100 millions d'exemplaires en moins pour le Danemark, la Grèce, et l'Espagne et 1,07 milliard pour la Hongrie.

Il existe également un écart significatif entre les pays concernant le nombre moyen de documents reçus chaque semaine par les foyers. En première place, les Pays-Bas avec 36 exemplaires en moyenne par semaine contre seulement 2 en Irlande et en Roumanie. " Avec une moyenne de 12 imprimés publicitaires distribués par semaine et plus de 130 000 emplois créés, ce média confirme sa position de canal de communication majeur. ", a commenté Mark Davies (ELMA). La France se place légèrement au-dessus de cette moyenne avec 15 prospectus distribués.

A lire aussi : BALmétrie mesure la puissance du média courrier