Recherche

L'avenir vu par les étudiants européens en marketing

Publié par le | Mis à jour le
L'avenir vu par les étudiants européens en marketing

En 2023, les agences de développement digital et de réseaux sociaux ne seront plus des agences spécialisées, mais feront partie intégrante des agences 360°. C'est ce que croient les étudiants en communication/marketing/publicité. Tous les résultats du sondage européen à découvrir.

  • Imprimer

Les jeunes diplômés rentrant sur le marché de la publicité et du marketing ne se voient pas "digital natives". Ils pensent plutôt que c'est la génération à venir qui maîtriseront les médias numériques. Ils croient aussi que les agences spécialisées dans les campagnes sur les réseaux sociaux n'existeront plus dans 10 ans, et auront même disparu du monde de la publicité. Le marketing de contenu et les Relations Presse seront les leaders dans le domaine.

C'est ce que révèle le dernier rapport publié le 21 mai par MediaSchool Group. Intitulé "Next Generation of Marcoms" (Future Génération de Marcoms), ce rapport européen contient une étude réalisée entre mars et avril 2013 auprès de 2000 étudiants, âgés entre 20 et 25 ans, qui suivent des études de Publicité, Marketing, Communication, Design, Relations Publiques et Évènementiel. Ces étudiants, provenant du Royaume-Uni, de France, d'Espagne et de Belgique, ont répondu aux questions sur les thèmes: "L'ère numérique et la génération à venir", "Le futur des Marcoms", "Milieu professionnel", "Éthique" et "Inspirations".

L'ère numérique

Les résultats ont révélé que la génération actuelle est convaincue que les réseaux sociaux sont une arme applicable à toutes les fonctions du Marketing. Près de 90% affirment que les réseaux sociaux devraient être des outils indispensables à tous les communicants et non une discipline à part entière.

Cependant, 70% sont d'accord sur le fait que les 20-25 ans ne sont pas "digital natives" et que leurs cadets de 10 ans seraient la vraie "Génération Connectée".

- 85% ont répondu " fortement d'accord ", au fait qu'en 2023 les agences de développement digital et de réseaux sociaux ne seront plus des agences spécialisées mais feraient partie intégrante des agences 360°.

- 77% croient que Facebook est l'outil à utiliser par les marques pour communiquer vers cette génération.

- Seulement 40% confirment la déclaration de Sir Martin Sorrell selon laquelle " Twitter ne serait pas un outil publicitaire ".

Le futur des MarComs'

Cette étude présente une génération qui comprend l'évolution logique du marketing et qui présage un essor dominant du marketing de contenu et du Buzz.

- 90% disent être d'accord sur le fait que l'agence où ils travailleront dans dix ans, sera capable de créer des stratégies destinées à la publicité média, hors média, numérique et Relations Presse.

- 81% sont d'accord voire très d'accord avec le fait que le marketing de contenu où l'annonceur crée et publie son propre contenu, fera partie intégrante de leur quotidien d'ici dix ans.

- 70% approuvent le fait que le savoir-faire des Relations Presse, où la création du Buzz et la construction de confiance entre la marque et le consommateur sont les points clés, sera le procédé le plus utilisé pour répondre aux briefs dans 10 ans.

- L'étude réaffirme l'importance des médias traditionnels, 68% des sondés désapprouvent le fait que les campagnes TV ne seront plus pertinentes d'ici 10 ans.

- 70% affirment que l'objectif de la publicité dans 10 ans ne sera plus de "vendre" mais de "divertir".

"Milieu professionnel"

Cette étude révèle une génération d'optimistes en ce qui concerne leur carrière, et met l'accent sur les questions d'égalité des sexes en termes d'opportunités d'emploi.

- 64% pensent que dans dix ans l'agence pour laquelle ils travailleront les paiera à salaire égal avec le sexe opposé.

- 73% pensent qu'ils auront les mêmes opportunités qu'une personne du sexe opposé, pour accéder à un poste de directeur.

- 64% pensent que le travail en agence de publicité a plus de mérite que "chez l'annonceur".

"Éthique"

Le développement durable, la responsabilité sociale des entreprises sur le profit et les stages non-rémunérés sont les sujets abordés dans la rubrique "Éthique" de l'enquête.

- 78% croient que le secteur des Marcoms bénéficie d'un revenu abusif apporté par la génération actuelle - plus qu'une autre génération.

- 26% des étudiants ont déjà travaillé gratuitement pendant trois mois ou plus.

- 5% ont travaillé gratuitement pendant six mois.

- 45% ont travaillé gratuitement pendant 2 mois.

- En termes de développement durable: 70% des interrogés pensent que les agences de pub "n'en font pas assez" dans ce domaine.

- 86% disent que l'agence dans laquelle ils veulent exercer devra être impliquée aussi bien socialement que dans la création de profit pour les marques.

"Inspiration"

L'agence internationale Publicis, l'agence RP Ogilvy et Red Bull sont les trois marques que les étudiants citent le plus pour parler de leurs inspirations.

- 54% citent Publicis comme leur agence préférée. (Omnicom 11%, WPP 10%, IPG 2%).

- Publicis arrive encore en première position dans la catégorie agence de publicité avec 28%, devant TBWA (15%) et Havas (12%).

- L'agence RP la plus citée est Ogilvy PR (31%) suivie par Edelman (15%) et H+K (13%).

- Red Bull Stratos est la campagne créative la plus appréciée par le panel en 2012 suivie par Nike: My Time is Now (20%) puis la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques avec 19%.

- Apple est clairement l'entreprise favorite dans laquelle cette génération aimerait le plus travailler (44%)

"La prochaine génération des leaders du marketing a un point de vue très clair. Pour eux, les cloisonnements et les canaux qui semblent si souvent dominer cette industrie aujourd'hui n'existent pas. En revanche, la confiance, le bouche à oreille et le contenu semblent compter bien davantage", Anne Pflimlin, Managing partner MediaSchool-ECS London Director.

"L'enquête révèle un aperçu fascinant par ces jeunes diplômés prêts à entrer dans l'industrie de la Communication et souligne à quel point le numérique est en passe de devenir partie intégrante de tout ce que nous faisons déjà", a commenté Maurice Levy, PDG du Groupe Publicis.

"Ce sont des résultats fascinants sur la prochaine génération des professionnels du marketing, qui soulignent le rythme implacable du changement au sein de l'économie numérique. Pour les étudiants européens en marketing, le fait de reconnaître que la génération suivante est la véritable " digital natives generation " envoie des ondes de choc à travers l'industrie et éradique tout sentiment de complaisance chez les communicants. En même temps, il est extrêmement encourageant d'entendre que les nouveaux talents reconnaissent l'importance croissante des médias et des relations publiques. Les relations publiques, tout comme les autres disciplines, se déplacent inexorablement vers un modèle plus intégré combinant le meilleur de la communication payante, possédée et acquise (paid - owned -earned). Mais encore faut-il comprendre comment s'engager dans ce modèle ; ce qui est un atout énorme que les professionnels des relations publiques d'aujourd'hui ne devraient pas négliger", a quant à lui confié Scott Wilson, PDG de Cohn and Wolfe (RU & Europe, Moyen-Orient et Afrique).

Emilie Kovacs

Emilie Kovacs

Journaliste, réseaux sociaux et international

Je suis responsable des rubriques marketing digital, médias sociaux, data, caritatif et international.Titulaire de la carte de presse depuis [...]...

Voir la fiche