Recherche

HUB DAY Prediction : les enjeux du mobile selon Google France

Publié par le - mis à jour à
HUB DAY Prediction : les enjeux du mobile selon Google France

Lors du HUB DAY Prediction, organisé par le HUB Institute, Nick Leeder, directeur général Google France, est revenu sur les opportunités et enjeux du mobile en 2015.

  • Imprimer

Le HUB DAY Prediction, organisé le 21 janvier à Paris par le HUB Institute, think tank digital, a accueilli Nick Leeder, directeur général de Google France, pour parler des enjeux du mobile en 2015. Un sujet d'actualité, alors qu'une nouvelle étude de Salesforce révèle que 68% des marketeurs investiront dans le marketing mobile en 2015.

Sur scène, Nick Deeler rappelle pour commencer que 55% de la population surfe en ligne sur mobile. Pour cela, les consommateurs utilisent l'écran le plus large et le plus proche d'eux, que ce soit leur tablette ou leur smartphone.

"Ne pas avoir de site mobile, c'est comme fermer son site web trois jours par semaine"

En Asie, les requêtes Google sur mobile dépassent celles sur desktop. La France, pour sa part, reste un pays très desktop, contrairement à d'autres voisins européens comme le Royaume-Uni par exemple. Ce qui ne constitue pas un avantage en 2015, comme le rappelle Nick Deeler : "Il y a un an, si vous n'aviez pas de site mobile, c'est comme si vous fermiez votre site Web un jour par semaine. Aujourd'hui, ne pas avoir de site mobile, c'est comme fermer son site pendant trois jours".

Malgré tout, des business models "mobile only" émergent, comme Uber ou Capitaine Train, et prouvent que le mobile peut apporter du business aux marques. "Je pense que ce n'est pas un sujet réservé aux startups, affirme Nick Deeler. Le mobile concerne toutes les entreprises". Et de préciser : "Les applications mobiles sont une très bonne solution pour certains secteurs, mais pas pour tous les acteurs. Par exemple, elles s'avèrent pertinentes dans le secteur de la banque, des appli personnelles type Facebook ou Meetic, ou encore du gaming".


80% des appli mobiles téléchargées plus utilisées au bout d'un mois

Car il est difficile pour une marque d'émerger parmi la jungle d'applications mobiles disponibles sur les stores, à l'heure où Android vient de dépasser iOS avec plus de 1,4 milliard d'applications disponibles. Surtout lorsqu'on sait que 80% des appli mobiles téléchargées ne sont plus utilisées au bout d'un mois. Nick Deeler l'a constaté lui-même dernièrement, où, après avoir fait le tri sur son nouveau smartphone, il s'est retrouvé "avec seulement 15 applications téléchargées".

Pour le directeur général de Google France, mieux vaut commencer par un site mobile, avant de se lancer dans l'aventure de l'application mobile. Commencer directement par l'appli mobile, "c'est un peu comme une proposition de mariage le premier soir : c'est un peu direct et un peu trop tôt", s'amuse-t-il à comparer.

"Le mobile concerne tous nos produits"

Nick Deeler revient ensuite sur l'apport du mobile ces dernières années. Jusqu'en 2010, Internet restait une activité isolée, lorsqu'on surfait devant son ordinateur à la maison. Avec l'arrivée du mobile et surtout du smartphone, on a pu utiliser ce dernier pour aller sur le Web dans la vie réelle. Mais le grand avantage du device reste qu'il s'agit... d'un téléphone : "Il permet de passer un appel et, par cette action, apporte plus de valeur qu'un clic sur un site, explique Nick Leeder. On constate bien cet apport dans les marques avec un call center". Le directeur général termine sa comparaison en rappelant le pic de requêtes sur Google sur mobile trois jours avant les fêtes de Noël, alors que celles sur le Web diminuaient. "Le mobile permet de faire les derniers mètres jusqu'au magasin", conclue-t-il.

Interrogé sur sa plateforme Android Wear, développée pour les produits "wearables" comme les montres connectées, le directeur général de Google France rappelle l'idée dernière le développement de ces services : "Le but est de rendre Internet plus naturel, en évitant aux consommateurs de leur faire sortir le mobile pour aller sur Internet". En 2015, en tout cas, le mobile restera au coeur des débats chez Google : "Pour nous, le mobile est le sujet principal et concerne tous nos produits. Il va ouvrir des champs de développement très intéressant pour les entreprises".

Xavier Foucaud

Xavier Foucaud

Journaliste Community Manager

Journaliste Community Manager, je traite de l’actualité du social media et sélectionne pour vous chaque vendredi les 10 meilleures idées marketing de [...]...

Voir la fiche
Les 10 tendances social media à suivre

Les 10 tendances social media à suivre

Les 10 tendances social media à suivre

Lors du Hub Day "Future of Social Media" organisé en décembre, le Hub Institute a dressé la liste des 10 tendances à suivre dans les médias [...]

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

200 minutes, 200 sms/mms et 200 mo d'Internet pour 2 euros, c'est avec cette offre simple et compétitive que Cdiscount lance son offensive sur [...]

Audience mobile : Médiamétrie élargit sa mesure

Audience mobile : Médiamétrie élargit sa mesure

Audience mobile : Médiamétrie élargit sa mesure

La société d'études média combine des données user-centric et site-centric pour mieux appréhender l'Audience Internet Mobile qui représentait [...]