Europe : le m-commerce représentera 19,2 milliards d'euros en 2017

Publié le par

Selon une étude Forrester, les revenus de l'e-commerce mobile en Europe devraient générer 19,2 milliards d'euros en 2017, soit 13 fois plus qu'en 2011, où 1,4 milliard d'euros ont été enregistrés.

Europe : le m-commerce représentera 19,2 milliards d'euros en 2017

D'après une récente étude du cabinet d'étude Forrester, les revenus de l’e-commerce mobile en Europe devraient passer de 1,4 milliard d’euros en 2011 à 19,2 milliards en 2017, soit une évolution de 1 % à 6,8 % du volume total des ventes sur le Web.

Un sondage a été réalisé auprès de 14 000 consommateurs européens (en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne, en Suède et au Royaume-Uni).

La population des acheteurs via le mobile va passer de 7,6 millions de personnes en 2011 à 79 millions en 2017. Ils représenteront un peu plus de 45 % de la population en possession de mobile, effectuant des achats via leur téléphone portable.

Le chiffre d’affaires du mobile dans les pays européens devrait varier en fonction de la taille de chacun des marchés. Forrester indique que la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni connaîtront une plus forte dépense totale.

Mais c'est surtout le Royaume-Uni qui dominera en Europe, concernant les revenus générés par le m-commerce. La taille de sa population, le haut niveau de pénétration des habitudes d’achat en ligne et sa culture multicanal de shopping vont en effet tirer ses revenus vers le haut pour atteindre 6,1 milliards d'euros en 2017, contre 4,1 milliards d’euros pour l'Allemagne et 3,1 milliards d’euros pour la France.

L’Espagne, l’Italie et la Suède démontreront une sophistication significative de leurs comportements mobiles.

L'étude prédit également que la vente en ligne des livres, des DVD, de la musique et des tickets de concerts augmentera plus rapidement que les autres produits, car ils sont plus faciles à commercialiser, notamment grâce aux applications mobile qui permettent l’immédiateté et la localisation.

Le profil type d’un consommateur via le mobile ? Il a un smartphone, il est jeune, éduqué, expert en technologie et il recherche le divertissement.

« Le commerce via les mobiles est "le" sujet du moment, explique Martin Gill, analyste à Forrester. Alors que le mobile représente aujourd’hui 1 ou 2 % des revenus en ligne des détaillants, ce marché est appelé à croître pour devenir une source de revenu notable pour les cinq prochaines années. Il est grand temps pour les responsables e-business d’arrêter de parler du mobile comme de quelque chose à faire à l’avenir, mais de passer à l’acte et de proposer une expérience shopping riche, à entrées multiples, dont le mobile serait le cœur. »

Cinq conseils pour mettre en musique sa marque

Les Musulmans vont dépenser près de 350 millions d'euros pendant le Ramadan