MENU
Recherche

Décoration : plus de 83 % des Français fans de déco

Publié par le | Mis à jour le
Décoration : plus de 83 % des Français fans de déco

Les Français aiment la déco, recherchent activement sur le Net, sont fans des émissions sur le sujet et continuent pour leurs achats à être fidèle aux marques référentes que sont Ikéa, Leroy Merlin et Deco.fr. Focus sur la seconde édition de l'étude DECO. LAB.

  • Imprimer

Plus de 8 Français sur 10 trouvent leur source d'inspiration pour leur déco à la télévision selon l'étude DECO. LAB, 1er observatoire consacré aux comportements et affinités déco-média des Français, réalisée par Harris Interactive et M6 Publicité Digital.

La TV pour s'inspirer, le Web pour s'informer

La télévision reste le média d'image par excellence utilisée en premier lieu pour les idées et inspirations qu'ils véhiculent (81%). Un insight qui explique la montée en puissance, et le succès, des émissions de déco qui se sont multipliées ces dernières années sur le petit écran : "D&Co", "Côté maison", "Du côté de chez vous"... Et qui, en bon miroir sociétal, traduisent le poids d'un marché à fort potentiel porté par 40 millions de Français : quelque 66 % envisagent de faire des travaux et/ou de la décoration dans les 12 prochains mois et 72 % déclarent aimer décorer leur intérieur.

Avis aux marques de déco : le Web, première source d'info

Une analyse plus poussée des sources d'information auxquels font appel les fondus de déco montrent une réalité plus contrastée selon les usages : si la TV demeure reine pour inspirer et susciter des bonnes idées, le Web est en tête quand il s'agit de rechercher des informations et des conseils pratiques (54 %) devant le bouche-à-oreille (43 %) et les ouvrages spécialisés (42 %).

Des chiffres qui sonnent comme une invitation aux marques de déco à accorder davantage d'investissement médias au canal internet. Car, en dépit de ces tendances et usages, " Internet n'a représenté que 3,5 % des investissements publicitaires du secteur décoration et bricolage en 2013 ", a souligné Michel Benzeno, directrice de M6 Publicité Digital, citant les chiffres de Kantar Media. A bon entendeur... Du côté des marques, Ikea.com et Deco.fr sont toujours en tête des sites marchands et éditoriaux.

A l'ère des " makers ", le " Do It Yourself " cartonne

Si la décoration occupe une place importante dans le quotidien et loisirs des Français avec 72 % se déclarant comme intéressés par cette activité, la pratique a évolué au carrefour de la crise économique et de l'essor des pratiques collaboratives : adeptes du " Do It Yourself " (DIY), les Français réalisent eux-mêmes leurs travaux : aménagement d'intérieur (86 %), embellissement de l'extérieur (70 %), décoration d'intérieur (55 %) et bricolage (49 %).

Une observation confirmée par Cendrine Dominguez (Deco.fr, Teva Deco) qui, avec son Observatoire de l'habitat durable, a identifié le "partage" et le "faire soi-même" comme des tendances de fond : l'utilisation des réseaux sociaux et en particulier le partage de photos via Instagram, le "selfie déco", "le do it yourself", la "sharing economy", "l'upcycling" (seconde vie des objets) ; les "fablabs" et les "makers" (avec l'impression des objets en 3D).

Des "précaires détachés" aux "passionnés" : 5 profils types

Si 72 % des sondés affirment s'intéresser à la décoration, l'étude DECO. LAB fait émerger une typologie des décorateurs avec cinq profils identifiés :

- Les "précaires détachés" (9 %) : jeunes (moins de 35 ans), locataires, ils déménagent souvent, ont peu de pouvoir d'achat et, par conséquent, ne prêtent que peu d'importance à leur habitat.

- Les "urbains non-investis" (8 %) : vivant en appartement, sans enfants, ils décorent par nécessité et préfèrent confier leurs travaux à des professionnels.

- Les "décopportunistes" (20 %) : s'ils consultent moins le Web que la moyenne, ils possèdent une vraie connaissance des marques déco et privilégient le DIY et se caractérisent par une surreprésentation des femmes.

- Les "aspirationnels" (28 %) : propriétaires et âgés de plus de 35 ans, ils s'avouent fans des émissions TV sur le sujet, se tiennent au courant des dernières nouveautés et sont prêts à dépenser beaucoup d'argent pour se sentir bien chez eux.

- Les "passionnés" (35 %): propriétaires de maison avec jardin et souvent masculins et CSP+, ils aiment multiplier les sources d'information, s'affirment créatifs et bricoleurs et déclarent prendre beaucoup de plaisir à décorer leur logement qu'ils veulent original avant tout.

Ces passionnés pèsent pour plus de 55 % des dépenses nationales dans le secteur ameublement-décoration, avec un budget annuel supérieur à 2200 euros.

Les objets connectés, prochaine révolution de l'aménagement intérieur ?

Enfin, l'étude s'est intéressée aux rapports qu'entretiennent les Français avec les objets connectés. Aussi récents soient leur émergence, les sondés leur accordent une grande importance. 40 % des Français estiment ainsi que les objets connectés vont changer l'organisation de leur " home sweet home " : le chauffage/thermostat connecté les intéresse particulièrement (36 %) devant le contrôle central de la maison (32 %) et la TV connectée (25 %).


Pour plus d'infos, retrouvez l'article de M6 Publicité Digital ici.


.