Recherche

Opinews se fait une place sur le marché de la vidéo interactive

Publié par le - mis à jour à
Opinews se fait une place sur le marché de la vidéo interactive

En bouclant ce début octobre une levée de fonds de 660 000 euros auprès de Arkeon Finance et de plusieurs business angels, la start-up française Opinews s'impose sur le marché de la vidéo live interactive.

  • Imprimer

En bouclant ce début octobre une levée de fonds de 660 000 euros auprès de Arkeon Finance et de plusieurs business angels, la start-up française se fait une place sur le marché de la vidéo interactive.

Cette levée de fonds n'est pas une surprise. Car deux ans après sa création, Opinews est parvenue à trouver le business model qui a su séduire les investisseurs. Au départ simple application sans téléchargement permettant d'organiser des événements vidéo en direct depuis une webcam et d'interagir par tchat et webcam avec l'ensemble des internautes connectés, la start-up s'est depuis repositionnée sur une offre BtoB de vidéo live interactive.

Les clients ont désormais la possibilité d'organiser des événements diffusés en direct sur leur propre site internet et d'interagir avec leur communauté. Tous les spectateurs ont ainsi la possibilité de devenir des acteurs actifs de l'événement, par tchat écrit ou vidéo.

Un concept qui a déjà séduit plusieurs marques. C'est le cas de Marmiton, qui propose des cours de cuisine en live avec Carrefour et Electrolux. Le site Aufeminin.com se lance quant à lui dans des démonstrations de produits L'Oréal. De son côté, Michel et Augustin invite sa communauté à visionner en direct l'intervention de Madame la Ministre Fleur Pellerin dans le cadre de leur conférence "Boire une vache avec" et à lui poser des questions en direct, via Facebook et son site Internet en simultané.

Cetta année, Opinews développe une offre globale allant de la captation vidéo (de 1 à 8 caméras HD, plateau, studio...), jusqu'à la diffusion de celle-ci sur Internet (y compris dans les endroits dépourvus d'Internet), grâce à une antenne satellite.

" Avec un marché de la vidéo en pleine progression, mais aussi l'importance des réseaux sociaux pour les entreprises, notre solution permet finalement de lier les deux en permettant à l'entreprise de créer une vraie interaction avec sa communauté, explique Onel Trouillot, dg d'Opinews. Les annonceurs réalisent également le potentiel de la solution comme une alternative aux supports de communication traditionnels. "

Damien Grosset

Damien Grosset

Journaliste

Responsable de la rubrique Médias. Seul homme de la rédaction, je m'occupe bien évidemment de sujets concernant des secteurs tels que l'automobile [...]...

Voir la fiche
Salesforce intègre la vidéo à ses offres

Salesforce intègre la vidéo à ses offres

Salesforce intègre la vidéo à ses offres

L'expert du CRM Salesforce annonce intégrer à ses offres, en version beta, les fonctionnalités vidéo du spécialiste de l'hébergement et de la [...]

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

Après avoir abandonné son site web pour passer au tout social et tout vidéo, Minutebuzz accélère son développement avec la prise de participation [...]

Twitter innove avec le format pub vidéo First View

Twitter innove avec le format pub vidéo First View

Twitter innove avec le format pub vidéo First View

L'oiseau bleu n'en finit plus de gazouiller ! Après avoir fêté médiatiquement hier ses 10 ans, Twitter commercialise, sur le marché français, [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]