Recherche

Les dépenses marketing de Samsung dépassent ses investissements R&D

Publié par le - mis à jour à
Le Samsung Galaxy S4, dernier-né des smartphones qui font (presque) le café...
© Samsung France
Le Samsung Galaxy S4, dernier-né des smartphones qui font (presque) le café...

Samsung dépense plus en marketing qu'en R&D. Ça inquiète certains analystes raisonnables, mais depuis quand les gens raisonnables comprennent-ils ce qui se passe dans la téléphonie mobile ?

  • Imprimer

Investir dans la promotion de sa marque, c'est généralement une excellente idée, ce n'est pas ici qu'on vous dira le contraire. De nombreux analystes s'inquiètent pourtant de voir les dépenses marketing de Samsung (11,6 milliards de dollars sur un an) dépasser le montant de ses investissements en recherche et développement (10,3 milliards de dollars). OK, il n'y a pas exactement péril en la demeure, et le géant sud-coréen conserve encore la bienveillance des consommateurs avec, entre autres, sa percée du côté des smartphones qui savent (presque) faire le café, mais l'électronique grand-public est un secteur où l'on a rarement le temps de se reposer sur ses lauriers en misant davantage sur la hype que sur l'innovation.

Un jour telle firme finlandaise passe pour la Rolls du GSM, le lendemain, on ne la laisse même plus entrer au salon VIP des boîtes à la mode. C'est la jungle.

Apple, qui craint justement de se laisser manger la laine sur le dos depuis que le Samsung Galaxy S4 passe pour plus rock'n'roll que l'iPhone 5 dans les cours d'école (je sais de quoi je parle, puisque c'est ma fille qui le dit), l'aurait d'ailleurs bien compris, qui vient tout juste de faire passer le budget consacré à l'élaboration de nouveaux produits de 700 millions de dollars par an à un peu plus de 3 milliards.

Les cycles de renouvellement produits se font de toute manière de plus en plus rapides et même l'annonce du lancement d'un iPhone 6 pour septembre prochain n'épate plus grand monde maintenant qu'un "Facebook phone" sort de l'ombre et que les terminaux façon Microsoft sont boostés par l'arrivée de Windows 8 sur PC et tablettes... C'est à se demander avec quoi on pourra encore faire la différence pour séduire des foules de plus en plus blasées. Un appareil-photo avec plein de pixels en plus ? Tss... Boring ! Un écran plus grand ? Pff... Il y a des tablettes pour ça ! Non vraiment, tout bien considéré, c'est peut-être effectivement sur le marketing que les petits malins ont intérêt à miser s'il leur reste des sous dont ils ne savent pas quoi faire. N'en déplaise aux analystes inquiets, bien entendu.

Hugues Serraf