Recherche

Rent A Car : "Facebook doit créer un attachement à notre marque"

Publié par le - mis à jour à
Rent A Car : 'Facebook doit créer un attachement à notre marque'

Fin 2012, l'enseigne de location Rent A Car lançait un concours de co-création sur Facebook. Aujourd'hui, le travail du gagnant habille les utilitaires de l'enseigne pour un an. Guilhem Mazzia, dg délégué de Rent A car revient sur l'intérêt de faire participer les internautes sur le réseau social.

  • Imprimer

Vous avez proposé un concours de co-création graphique sur Facebook pour habiller vos utilitaires fin 2012. Cette opération a-t-elle été un succès ?

L'idée d'utiliser ce support à travers le concours "Habille moi de ta plus belle création" nous a semblé intéressante à double titre : l'opération nous a permis d'animer notre communauté sur Facebook dans un esprit participatif et ludique, puisque le principe voulait que les internautes votent pour leur création préférée, mais aussi d'afficher sur nos véhicules un visuel original, autre que purement publicitaire.

Pourquoi avoir opté pour cette stratégie : une façon pour Rent A Car de conquérir une clientèle plus jeune sur Facebook ? Vous aviez déjà pris la parole sur les réseaux sociaux auparavant ?

Nous n'utilisons pas Facebook dans un but purement commercial ou pour toucher une cible potentiellement plus jeune. L'idée est de créer de la convivialité, de la sympathie et un attachement avec la marque. Nous relayons régulièrement les opérations de sponsoring ou de partenariat réalisées en local par nos agences et nous avons déjà mis en place des jeux concours qui interagissent entre notre site Internet et Facebook.

Quelle est votre stratégie sur mobile ? Quelle audience et quelle part sur les ventes sur mobile et tablette ?

Notre profession fait partie intégrante des services de mobilité. Nous avons donc prolongé ce service sur nos applications iPhone et Android depuis avril 2012, ce qui permet aux mobinautes de localiser une agence, de se renseigner sur nos produits, nos tarifs et de procéder à leur réservation. Pour autant, la grande majorité des ventes se fait encore aujourd'hui sur le site rentacar.fr.

Vous venez également de lancer une offre low-cost intitulée Freeloc pour "24 heures, 100 km, 19 euros". Pourquoi avoir attendu autant de temps pour se lancer dans le low-cost ?

Le marché de la location est très compétitif, et nous savons que les consommateurs considèrent trop souvent que notre profession manque de clarté et de transparence sur le cout réel d'une location : quelles options, quelles assurances, pour quel kilométrage ?

Avec Freeloc, que nous ne qualifions pas d'offre low-cost, nous avons voulu proposer une offre attractive et simple, certes à prix réduit mais surtout à prix défini au départ et sans mauvaise surprise. L'objectif est bien entendu de séduire une nouvelle clientèle, et également d'accroitre notre notoriété sur la location de voiture.

Damien Grosset

Damien Grosset

Journaliste

Responsable de la rubrique Médias. Seul homme de la rédaction, je m'occupe bien évidemment de sujets concernant des secteurs tels que l'automobile [...]...

Voir la fiche