Recherche

Pantone: la première boutique dédiée

Publié par le | Mis à jour le
Pantone: la première boutique dédiée

C'est le nuancier le plus célèbre du monde et c'est une marque. À Saint-Tropez, cet été, la première boutique Pantone a ouvert. Une mise en scène signée de deux créatifs monégasques Humbert et Poyet

  • Imprimer

En 1866, Pantone est une petite société fondée qui fabrique des nuanciers pour la cosmétique. En 1963, Laurence Herbert lance le premier système colorimétrique Pantone matching system. Ce nuancier est la référence des graphistes et des imprimeurs. Preuve en est, la couleur pantone 300C (bleu roi) a été adoptée par le parlement écossais et devient la couleur de référence du drapeau national.

Extension du domaine de la marque

La marque Pantone sort de son cadre professionnel pour devenir une marque de produit grande consommation. Il est en effet possible de trouver chez bon nombre de revendeurs indépendants des tasses, des mugs, des brosses à dents, des coques d’iPhone, des doudounes, des chaises et même des vélos… En 2010, le Pantone hôtel a ouvert à Bruxelles jouant sur sept couleurs par niveau à choisir en fonction de son humeur.

D’abord testé chez Colette, Pantone a ouvert cet été sa première boutique dédiée au Beachwear à Saint Tropez. La gamme est lancée dans un premier temps sur cinq coupes homme dont une coupe “boyfriends” pour femme et propose 24 couleurs différentes. Conçu par le duo créatif monégasque Humbert et Poyet dans un espace très étroit, la boutique met en scène la couleur en petits casiers produits et se transforme en nuancier grandeur nature.

Chaque produit est conditionné dans une boîte intelligente et transparente afin de laisser apparaître la couleur (référencée of course). Belle idée, belle qualité de produit, belles couleurs, le concept est simple et très efficace. Et pour parler couleur les photos sont plus fortes que les mots…

Christophe Protat, architecte d’intérieur, fondateur CP Retail Design&Media et auteur d’un blog référent sur les nouveaux concepts, nous livre la 21e chronique de Retail Labo.

Christophe Protat, expert en Retail Design & Media