Recherche

Les 10 raisons pour lesquelles Microsoft passe son Windows de "8" à "10"

Publié par le | Mis à jour le
Les 10 raisons pour lesquelles Microsoft passe son Windows de '8' à '10'

Quel est l'objectif marketing recherché avec ce changement de numérotation ? Nous avons essayé, avec un brin d'humour, d'en décrypter les véritables raisons.

  • Imprimer

Franchement, c'est quoi cette idée de penser que tout est dans le " chiffre " ? Après Windows 1.0, Windows 2.0, 3.0, 3.1, 3.11, 95, ME, 98, XP, Vista, 7 et 8... C'est le numéro 10 qui vient de sortir des cartons des hommes du marketing de la firme de Redmond ! Nous avons essayé de trouver les 10 raisons qui ont poussé Microsoft à sauter un numéro. Avec 10 explications plus ou moins pertinentes.

Raison numéro 1.

Le marketing n'a jamais été le point fort de Microsoft. A l'ère du cloud, des systèmes d'exploitation gratuits comme chez Google et Apple, pourquoi encore numéroter un machin qui ne sert en définitive que de support à votre business ? Ce n'est pas Windows 9 que les utilisateurs attendaient mais un Windows sans numérotation. Car qu'est-ce qui est plus important pour un utilisateur lambda ou une entreprise si ce n'est être équipé de la technologie la plus récente et d'en tirer un réel bénéfice ? On ne change visiblement pas une pratique qui remonte au millénaire dernier...


Raison numéro 2.

Microsoft n'a pas écouté ses clients. Windows 8 est un véritable fiasco masqué par la disparition de la version précédente (Windows 7) dans les rayonnages grand public. La " 7 " comme la version " XP " perdurent toutefois en environnement professionnel. Microsoft veut un système unique adapté à tous les usages. Mais dès le début, pour utiliser Windows 8, Microsoft pensait que tout le monde accepterait de mettre les doigts sur son écran. Un écran qui serait forcément tactile. Trois ans après, c'est toujours loin d'être le cas. Surtout dans les entreprises, dès lors que l'adaptation nécessite d'expliquer aux humains d'oublier tout ce qu'ils ont appris à faire simplement depuis des lustres.


Raison numéro 3.

Microsoft pense faire oublier le fiasco de Windows 8 même après un premier correctif déjà disponible (Windows 8.1). Du coup, passer de 8 à 10 est pour Microsoft plus qu'un symbole, une façon d'expliquer qu'ils ont appris de leurs erreurs et proposent de tourner la page.

Raison numéro 4.

Faire d'un échec un succès. C'est presque une manie chez Microsoft. Windows 3.0 a été un raté, Windows 3.1 une réussite. Windows Me comme Windows 98 n'ont pas été des réussites, mais Windows XP (comme eXPérience) a rattrapé le coup et a été une success story encore plus importante que Windows 95. Ensuite rebelote : Windows Vista a été une calamité et Windows 7 un retour à la raison. C'est presque une habitude pour Microsoft de passer d'un mode " plantage " à un mode " sans échec ". Pas simple d'innover sans faire des allers retours !


Raison numéro 5.

Tout est dans le symbole. En face, chez Apple, c'est Mac OS " X ". Donc, chez Microsoft, ce sera aussi la version " 10 ".


Raison numéro 6.

Éviter un chiffre maudit ? Microsoft a réconcilié ses utilisateurs avec la " 7 ". La superstition la plus connue est celle qui porte sur les chiffres 4 et 9. Le chiffre 4 se prononce en Japonais "Shi" (la mort) alors que le 9 se prononce comme la souffrance. Au Japon, l'usage est de ne pas avoir de chambre numéro 4 ou de quatrième étage. Ils évitent aussi la chambre 9 dans les hôpitaux.

Cette superstition touche aussi les plaques d'immatriculation des voitures car :
- 42, qui se dit "Shini" (Aller à la mort)

- 49, qui se dit "Shiku" (Écraser)

- 42-19, qui se dit "Shini iku" (Aller se tuer)

- 42-56, qui se dit "Shini goro" (L'heure de mourir; il est temps de mourir)

- 24, qui se dit "Nishi" (Deux morts).

Rassurez-vous, pour nous aussi, c'est du chinois ;-)


Raison numéro 7.

Windows 7, c'est déjà fait. Pourtant Windows 10 est un fantastique retour en arrière avec (entre autres choses) la réapparition du fameux menu " démarrer ". Pour tenter de noyer le poisson, Microsoft raconte que la 10 sera pour eux l'occasion de proposer le meilleur des versions 7 et 8. Le meilleur côtoierait-il le pire ?


Raison numéro 8.

Windows 9 risquait d'être confondu, d'un point de vue strictement informatique, avec les anciennes versions Windows 95 et Windows 98. A quoi tient parfois une dénomination marketing !


Raison numéro 9.

On va faire comme Microsoft et passer directement au point numéro 10.

Raison numéro 10.

Une dernière pour la route ? Le nom de code de cette version, c'est " Threshold ", avec un nouveau principe, celui de " Continuous Delivery ". En clair, il faut en finir avec la sortie rythmée de nouvelles versions tous les trois ans, qui ne correspondent plus à la réalité d'entreprises et de particuliers qui n'ont que faire des mises-à-jour. Cette réalité traduit la rapidité obligée des organisations qui veulent répondre aux demandes de marchés qui s'accélèrent et veulent désormais être à la page.

Les 10 idées marketing (10-14 oct.)

Les 10 idées marketing (10-14 oct.)

Les 10 idées marketing (10-14 oct.) Les 10 idées marketing (10-14 oct.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: Facebook teste la publicité dans les groupes, les raisons [...]

Les 10 idées marketing (21 - 25 nov)

Les 10 idées marketing (21 - 25 nov)

Les 10 idées marketing (21 - 25 nov)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: une famille qui sauve un tigre, un pasteur qui échange [...]

Les 10 idées marketing (28 nov - 2 dec)

Les 10 idées marketing (28 nov - 2 dec)

Les 10 idées marketing (28 nov - 2 dec)

La rédaction revient sur 10 idées percutantes cette semaine : Oasis crée sa première téléréalité sur Snapchat, un magasin Minute Maid qui ne [...]

Les 10 idées marketing (14-18 nov.)

Les 10 idées marketing (14-18 nov.)

Les 10 idées marketing (14-18 nov.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: de plus en plus de téléspectateurs multitâches devant [...]

Le chatbot, outil d'une relation client omnicanal

Le chatbot, outil d'une relation client omnicanal

Le chatbot, outil d'une relation client omnicanal

Les bots Messenger peuvent connecter l'ensemble des supports de la relation client d'après Geoffrey Boulakia, directeur conseil chez The Social [...]