Les Kinra Girls, les poupées du monde de Corolle

Publié le par

Elles s'appellent Kumiko, Idalina, Naïma, Rajani et Alexa. Elles ont le monde pour terrain de jeux. Ces nouvelles poupées multiculturelles sont vendues dans un coffret-livre.

Les Kinra Girls, les poupées du monde de Corolle

Et si toutes les petites filles du monde voulaient jouer ensemble ? Après quatre ans de recherche et développement (*), Corolle (groupe Mattel), le leader mondial de la poupée haut de gamme, lance les Kinra Girls, cinq nouvelles poupées multiculturelles destinées à ouvrir le monde aux petites filles. Chacune représente un pays et une passion : Kumiko, la japonaise est fan de mode ; Idalina, l'espagnole, est chanteuse de flamenco ; Naïma, l'afro-américaine est passionnée de cirque ; Rajani, l'indienne, veut être danseuse ; Alexa, l'australienne est sportive.

Le jeu et la lecture pour stimuler l'imagination

Les Kinra Girls se présentent comme un nouveau concept pour les 8-10 ans : elles sont vendues avec un coffret-livre. Corolle s'est en effet associée aux Éditions PlayBac, connues pour leurs Incollables. Dès le lancement, la collection de livres Kinra Girls se compose de sept tomes : cinq racontent l'histoire de chaque héroïne dans son pays d'origine, avant qu'elle ne soit admise à l'académie Bergström où elle rencontre ses copines ; deux tomes rassemblent les Kinra Girls à travers la vie des campus et leur histoire d'amitié. L'auteur de ces histoires est Elvire Murail, dite Moka, qui écrit surtout pour la jeunesse et l'illustratrice Anne Cresci. La collection va s'enrichir de quatre nouveaux tomes par an.

Un site interactif www.kinragirls.com (en ligne dès le 25 août) prolongera l'expérience des Kinra Girls sur le Web. Et à partir de janvier 2012, les petites filles vont se voir proposer les escapades Kinra Girls (des sorties culturelles entre filles). Les poupées seront disponibles à partir de fin août et les accessoires en septembre sur le site, au Bon Marché, aux Galeries Lafayette et chez les indépendants jouets.

(*) Huit études internationales réalisées entre 2007 et 2011 par l'institut ABC+ ont permis de tester auprès des enfants et des mères, dans cinq pays d'Europe, le lancement de ces "poupées du monde" : leur physique et leur cadre de vie, leurs produits dérivés, les livres associés....  L'idée  étant de répondre à la question de départ : "Quel pourrait être le contenu d'un nouveau concept ludique qui permette aux petites filles d'Europe de jouer plus longtemps à la poupée ?".

Voyages-sncf.com renforce sa stratégie digitale

Duff Energy Drink, la boisson des Simpson