Recherche

Le paiement mobile va devenir un produit de masse

Publié par le
Le paiement mobile va devenir un produit de masse

Selon une étude mondiale de KPMG, 83 % des dirigeants de grandes entreprises estiment que les m-paiements seront devenus d'usage courant d'ici quatre ans.

  • Imprimer

KPMG vient de sonder 970 grandes compagnies sur l'avenir des paiements mobiles. Résultats : la grande majorité d'entre elles considère que, à court terme, ces moyens de paiement vont devenir un “produit de masse”. Pour 83 % des dirigeants d’entreprise interrogés, les m-paiements seront même devenus d'usage courant d’ici quatre ans. 58 % des compagnies figurant dans ce sondage assurent qu'elles disposent d'ores et déjà d'une stratégie de paiement mobile. Selon KPMG, les distributeurs devraient investir plus massivement qu'ils ne le font actuellement sur les paiements mobiles, car ces derniers représentent pour eux une véritable opportunité de développement.

Du m-wallet au m-banking

Interrogés sur la forme que pourrait prendre ces paiements mobiles, ces hauts dirigeants citent le m-wallet (portefeuille électronique), le m-banking (les services bancaires accessibles via les mobiles), les cartes sans contact (RFID), ou les systèmes de paiement on line (comme Google Checkout ou Paypal).
Pour les personnes interrogées, cependant, des doutes persistent dans l’esprit du consommateur sur la sécurité de ces systèmes, auxquels s'ajoutent énormément de questions sur les développements technologiques et les éventuels problèmes liés au respect de la vie privée. Au hit-parade des avantages cités, l’enquête relève l’accessibilité (81 %), la facilité d'utilisation (73 %), la sécurité (57 %) et le coût (43 %).

Un essor plus rapide que ne l'imaginent les chefs d'entreprise

Enfin, 72 % des sondés sont convaincus que les paiements mobiles prendront une part considérable de l'ensemble des moyens de paiement. D'après eux, les sociétés émettrices de cartes de crédit, le secteur des télécoms, les services de paiement on line, les entreprises travaillant par Internet, les distributeurs et les entreprises high-tech devraient, à l'avenir, occuper un rôle central dans ce secteur émergent.
Quant à Gary Matuszak, responsable du département technologie de KPMG, il assure que « la généralisation du smartphone et les évolutions techniques vont accélérer l’essor des paiements mobiles bien au-delà des attentes des personnes interrogées ».

Claude Alpi

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go, le magasin physique que l'e-commerçant ouvrira début 2017 à Seattle veut en finir avec l'attente et le paiement en caisse via l'initiative [...]

CES 2016 : dix points-clés pour le marketing

CES 2016 : dix points-clés pour le marketing

CES 2016 : dix points-clés pour le marketing

Intelligence artificielle, solutions de paiement, data driven marketing... toutes les tendances du marketing de demain sont au CES 2016 de Las [...]

Orange se rapproche de Groupama Banque

Orange se rapproche de Groupama Banque

Orange se rapproche de Groupama Banque

Les deux groupes réfléchissent à un rapprochement afin de développer un nouveau service bancaire en ligne qui inclura une fonction de paiement [...]

Carrefour, hyper... connecté !

Carrefour, hyper... connecté !

Carrefour, hyper... connecté !

Chariot connecté, miroir magique, paiement mobile... Carrefour a fait de la digitalisation l'un des enjeux majeurs de son développement et s'appuie [...]

Les 10 idées marketing de la semaine (18-22 avril)

Les 10 idées marketing de la semaine (18-22 avril)

Les 10 idées marketing de la semaine (18-22 avril)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: les internautes prêts à payer pour ne plus voir de [...]

5 SPOC et MOOC pour perfectionner son marketing

5 SPOC et MOOC pour perfectionner son marketing

5 SPOC et MOOC pour perfectionner son marketing

Se former à la gamification, au marketing international ou à la pratique des réseaux sociaux : les MOOC, et leurs homologues SPOC (cours privés [...]