Recherche

Des marques au secours des abeilles

Publié par le - mis à jour à
Des marques au secours des abeilles

Il n'y a pas que la mode, avec ses improbables rayures jaunes et noires, qui s'émeut de la disparation programmée des abeilles. Monoprix, Innocent ou encore le centre commercial Le Millénaire jouent les sauveurs de cet insecte… Un marketing opportuniste ou responsable ?

  • Imprimer

La marque de smoothies Innocent arbore en ce moment sur ses packagings un logo jaune et noir avec un insecte ressemblant à Maya l’abeille. On y lit “Un achat pour une abeille”… La marque a signé un partenariat avec la Société Centrale d'Apiculture en construisant des ruches. À chaque achat, le client adopte une abeille (opération du 21 mars à fin avril). Après 80 000 packs de 25 à 75 cl achetés, une ruche sera construite. Chaque client aura même droit à un certificat d’adoption (site dédié qui ouvrira le 1er mars).

De son côté, Monoprix met en vente depuis une dizaine de jours un miel (dans sa gamme marque propre) produit sur les toits de ses magasins de l’avenue des Ternes et de la Porte de Châtillon. Avec l’installation de 18 ruches depuis le mois de mai dernier, 1 000 pots ont été produits. L’idée d’installer des ruches sur les toits des magasins Monoprix est née de plusieurs constats : les abeilles sont les premières victimes des insecticides et des pesticides utilisés en agriculture intensive.

1 000 pots de miel : la première récolte de Monoprix sur les toits de Paris

Les ruches sur le toit du Millénaire

Même démarche pour le premier centre commercial HQE Le Millénaire à Aubervilliers qui vient d’installer six ruches sur son toit. Avec le programme Abeille, sentinelle de l’environnement”, les deux partenaires, Icade et Klépierre Ségécé, poursuivent leur engagement respectif dans une démarche éco-responsable.

Et même si ce soudain intérêt, semble, pour beaucoup, opportuniste et très tardif… “c'est déjà ça !”,  comme chantait Alain Souchon !

En France, le nombre de ruches diminue constamment. Depuis 1996, chaque année, 1 500 apiculteurs cessent leur activité. Contrairement aux idées reçues, la ville offre des conditions favorables aux abeilles, du fait de la plus faible présence de pesticides et de la plus grande diversité de plantes.

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche
Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising? Où en est le data driven marketing & advertising?

En seulement trois ans, le data driven marketing & advertising (DDMA) est passé d'une discipline de niche à un axe de développement stratégique [...]

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Les personas, ces clients-types créés par les services marketing, vivent leurs dernières heures. Selon Venkat Nagaswamy, CEO de l'éditeur de [...]

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d'emploi du web ? Quel est le parcours le plus simple pour un candidat en quête d'opportunités de qualité dans le [...]

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

À l'heure où les données règnent en maître au sein des directions marketing, les CMO font de plus en plus appel aux CIO pour "faire parler" [...]