"Fast Shopping : ni pub, ni e-commerce " Valérie Dassier Comptoir des Cotonniers

Publié le par

Le Fast Shopping c'est acheter à partir d'un magazine, d'une affiche, d'un set de table ... Comptoir des Cotonniers a donc "ouvert" 10 000 boutiques en une nuit. Décryptage avec Valérie Dassier, directeur e-commerce, CRM et Digital de la marque enseigne.

'Fast Shopping : ni pub, ni e-commerce ' Valérie Dassier Comptoir des Cotonniers

La promesse de Comptoir des Cotonniers d'ouvrir 10 000 boutiques dans la nuit du 27 au 28 mai, nous l'avons relue deux fois. On avait dû se tromper dans les chiffres. On a donc relu ... et un peu mieux compris en rencontrant Valérie Dassier, directeur e-commerce, CRM & service client de Comptoir des Cotonniers (groupe Fast Retailing). "Cette opération est une première mondiale " explique-t-elle "nous avons anticipé un besoin non encore exprimé par nos clients. Répondre avec agilité à un achat d'impulsion. Avec le Fast Shopping nous pouvons transformer n'importe quel support en boutique. C'est le coup de coeur qui vient vers eux". Donc concrètement on "flashe et on shop" (voir page 2).

Le pré claim "Ceci est une boutique ..." s'est décliné sur de l'affichage (avec JC Decaux), sur des insertions presse (Grazia, Elle, 20 minutes, Stylist), des vitrines, des sets de tables (au Drugstore Publicis), des cartes postales (réseau cartes com dans les endroits branchés de Paris), des sacs, une voiture (avec Uber). "En revanche" rassure Valérie Dassier "nous ne transformerons pas les rues, les lieux et les villes en surface de vente ! Les lieux de culture par exemple ne font pas partie de notre stratégie de Fast shopping".




La marque a largement communiqué et expliqué cette opération sur le site dédié avec un teasing assez efficace.