Bonne Maman se met au quatre-quarts

Publié le par

Bonne Maman (groupe Andros) confirme son engagement sur le segment du goûter avec le lancement d'un quatre-quart. La marque à carreaux rouges et blancs, très connue sur ses confitures, est présente désormais dans plusieurs rayons. De l'ultra-frais, avec des yaourts, jusqu'au sec, avec les biscuits.

Bonne Maman se met au quatre-quarts

Bonne Maman lance sur le marché un nouveau produit iconique du goûter familial : le quatre-quarts. Après les madeleines, les galettes, les sablés et les crêpes dentelles, c'est donc au tour de ce gâteau ultra-simple de faire son entrée dans la gamme.

La marque, propriété du groupe Andros, s'est considérablement “étirée” depuis sa création en 1971 sur le segment des confitures. Elle a débuté cette diversification en 1997 et est aujourd'hui présente sur les yaourts, les desserts gourmands (mousse au chocolat) et pâtissiers (babas au rhum, fraisiers et autre tartes au citron meringuées) et les compotes de fruits.

Comme pour les confitures, les recettes utilisent des ingrédients le plus souvent frais, et sans conservateur, ni additif. Malgré des prix supérieurs à ceux de ses concurrents et une date limite de consommation plus courte, ces deux secteurs voient leurs ventes progresser. Hors du marché français, un tiers des confitures Bonne Maman sont exportées et 10 % des autres produits de la marque. Dès la création, les pots sont miniaturisés pour être vendus aux hôtels.

Fondé par Jean Gervoson, après la seconde guerre mondiale, le groupe Andros demeure encore aujourd'hui une entreprise familiale dirigée depuis 2000 par son fils, Frédéric pour Andros et les confitures Bonne Maman, et par Xavier pour les gâteaux Bonne Maman.

L'agence Dufresne Corrigan Scarlett signe un film visible en télé en ce moment. Le triple levier “tradition-enfants-nostalgie” est activé sans surprise.