Recherche

Des stars pour un Nespresso en Italie et des robots pour un Nescafé au Japon

Publié par le | Mis à jour le
Des stars pour un Nespresso en Italie et des robots pour un Nescafé au Japon

D'un coté, un duo de stars qui fait le buzz, de l'autre, un millier de robots à roulettes au service du consommateur nippon.

  • Imprimer

Cette semaine chez Nestlé, l'actualité du café est tout à la fois riche, ludique et robotique.

Commençons par ce défi qui oppose Georges Clooney et Jean Dujardin. Dans le dernier épisode de la saga publicitaire "What else?" les deux acteurs, en villégiature sur les rives du lac de Côme (Italie), rivalisent de roublardise pour mettre la main sur la dernière capsule de Nespresso encore disponible aux alentours.


A ce petit jeu, tous les coups (bas) sont permis. Un épisode qui se clôt sur cette question existentielle: "How far would you go for a Nespresso?" (ce que l'on pourrait traduire par "Jusqu'au iriez-vous pour déguster un Nespresso?").

Tablette tactile

Quittons maintenant l'Italie, pour nous rendre au Japon, où la question qui se pose serait plutôt, dans un autre registre, celui du Nescafé... "How far would you go to sell a coffee machine?" ("Jusqu'où iriez-vous pour vendre une cafetière?").

A cette interrogation Nestlé Japan vient d'apporter un élément de réponse en annonçant son intention de déployer avant la fin de l'année 2015 un millier de robots humanoïdes dans ses magasins.


Equipés d'une tablette tactile ces robots montés sur roulettes auront pour mission, de conseiller le client et de lui vendre des produits Nescafé et des machines à café Nescafé Dolce Gusto et Nescafé Gold Blend Barista. Le modèle retenu s'appelle Pepper. Pepper, 1m20 de haut, 28 kgs, est le petit frère de Nao.

Fabriqué par la startup française Aldebaran, avec sa maison-mère, l'opérateur de télécommunications nippon SoftBank, Pepper est capable d'analyser les expressions du visage, l'intonation de la voix du client et d'engager avec lui la conversation sur la base de réponses pré-programmées.

Pepper officiait déjà dans 70 boutiques de téléphones mobiles SoftBank à Tokyo. Il vient donc de décrocher un nouveau job et va désormais s'employer gracieusement (c'est l'un des grands avantages de Pepper), et intelligence artificielle aidant, à redéfinir la relation client.