Recherche

Moleskine : l'univers du voyage devient un magasin

Publié par le | Mis à jour le
Moleskine : l'univers du voyage devient un magasin

Visite du magasin Moleskine de Turin, situé dans un emplacement lié à la mobilité : la nouvelle gare de la capitale lombarde. La marque se fait donc distributeur, à l'instar de plusieurs exemples récents : Bourjois à Paris, Stabilo à Vienne ou Barbie, bientôt à Berlin.

  • Imprimer

Moleskine s'appuie sur les carnets de note d'écrivains et de personnalités légendaires comme Vincent Van Gogh, Pablo Picasso ou Ernest Hemingway. Pourtant, Moleskine a (juste) un peu plus de ... 15 ans.

C'est en 1997 que Moleskine naît en tant que marque, en reproduisant le carnet légendaire des artistes et intellectuels des deux derniers siècles. Modo et Modo basée à Milan va faire un coup de génie. Bruce Chatwin, écrivain anglais est le premier à avoir parlé de 'carnet Moleskines' dans son roman 'Le Chant des pistes', publié en 1987. Moleskine vient de 'Mole skin' ('peau de taupe') et désigne un coton vernis qu'on utilisait autrefois (pour couvrir des banquettes, par exemple). Chatwin explique dès lors qu'il se procurait ces carnets chez un fabricant de Tours (disparu). Restait alors à bâtir le mythe.

La distribution est un sujet en soi. La présence internationale chez de nombreux revendeurs un gage de succès. Mais, la marque évolue et se diversifie vers le voyage et la mobilité avec toute une série d'objets. Ses revendeurs peuvent difficilement exposer tous les produits avec les codes de la marque, Moleskine se fait donc distributeur des produits à sa propre marque.

Pourquoi est-ce intéressant ? Le décryptage de l'expert

1/ L'alliance de la tradition mais aussi de la modernité

Les objets et produits sont aujourd'hui intimement rattachés au monde numérique et à la mobilité, au-delà de l'offre traditionnelle de papeterie, c'est ce qu'on ressent dans ce magasin qui permet de mieux exposer la largeur d'offre.

2/ La cohérence de l'offre

C'est simple : une offre 100% Moleskine, tout cela et rien que cela.

3/ Les codes de la marque toujours présents

Valorisation des note books, agendas, de leur couverture et de leurs couleurs. Mise en scène simple et très bonne occupation de l'espace, les produits sont starifiés.

.

Frank Rosenthal est Expert en marketing du commerce et co-fondateur avec Pascale Brousse et Christophe Protat du blog nouveaux concepts. Retail Labo revient tous les 15 jours sur emarketing.

Frank Rosenthal

Gifi digitalise ses points de vente

Gifi digitalise ses points de vente

Gifi digitalise ses points de vente

Avec une centaine de magasins déjà équipés d'écrans, Gifi, numéro 1 du discount digitalise ses magasins. Installés à des endroits stratégiques, [...]

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go, le magasin physique que l'e-commerçant ouvrira début 2017 à Seattle veut en finir avec l'attente et le paiement en caisse via l'initiative [...]

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Les difficultés qui touchent le secteur de la mode à petit prix (fermeture de nombreux magasins du groupe Vivarte, notamment) perdurent. L'enseigne [...]

Les 10 idées marketing (28 nov - 2 dec)

Les 10 idées marketing (28 nov - 2 dec)

Les 10 idées marketing (28 nov - 2 dec)

La rédaction revient sur 10 idées percutantes cette semaine : Oasis crée sa première téléréalité sur Snapchat, un magasin Minute Maid qui ne [...]

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Le magasin du centre commercial Saint-Lazare Paris a été sélectionné pour un pilote permettant à Undiz d'évaluer les bénéfices apportés par [...]