Recherche

Catalina pousse ses offres promotionnelles sur FidMe

Publié par le | Mis à jour le
William Faivre, vice-président exécutif de Catalina Europe
William Faivre, vice-président exécutif de Catalina Europe

Les bons de réduction de son appli C-wallet sont désormais disponibles sur FidMe, le porte-cartes de fidélité dématérialisé.

  • Imprimer

" Les distributeurs réalisent, aujourd'hui, que le consommateur utilise des espaces d'influence d'achat qui génèrent davantage de trafic que leur site web ou leur appli mobile ! ", explique William Faivre, vice-président exécutif de Catalina Europe. L'entreprise spécialisée dans le ciblage comportemental des coupons de réduction en caisse, s'est positionnée, depuis 2010, sur ce marché digital avec le site web CouponNetwork.fr, puis cette année avec l'appli mobile C-wallet.

Catalina a passé un partenariat avec l'éditeur Snapp' à la rentrée 2013. Ainsi, les offres promotionnelles présentes sur son appli sont désormais disponibles sur FidMe, leader des porte-cartes de fidélité dématérialisés avec 2,5 millions d'utilisateurs revendiqués." Ce partenariat nous a permis de quadrupler l'audience de C-wallet ", affirme William Faivre. Avec son équivalent web, CouponNetwork, l'entreprise annonce 1 million de visites par mois. Catalina propose plus de 70 offres d'une cinquantaine de marques dont Procter & Gamble, Unilever ou encore Coca-Cola, avec une réduction moyenne d'un euro par produit. " C'est de loin l'offre la plus importante du marché ", soutient William Faivre.

Une population coeur de cible

L'appli C-wallet permet au consommateur de bénéficier des bons de réduction de façon manuelle ou automatique : en mode manuel, le consommateur doit sélectionner l'offre puis, scanner le code barre du produit et son ticket de caisse pour voir son compte C-wallet crédité et procéder, ensuite, au virement sur son compte bancaire. Cette fonctionnalité est valable dans toutes les enseignes. En mode automatique, il suffit au consommateur de sélectionner le produit dans l'appli C-wallet. Lors de l'achat du produit en caisse, il présente sa carte de fidélité, la réduction est automatiquement créditée sur le compte C-wallet du consommateur. La simplicité de ce mode de transformation est plébiscité par les utilisateurs puisque qu'ils sont quatre fois plus à l'utiliser que le mode manuel.

A ce jour, Monoprix est la seule enseigne qui permet ce mode d'acquisition automatique. Avec désormais huit mois de recul, un profil du client C-wallet Monoprix a été établi : William Faivre explique que ce consommateur fait partie des meilleurs clients de l'enseigne avec un panier trois fois supérieur au panier moyen. Il s'agit d'une famille à la CSP standard en recherche de pouvoir d'achat. Enfin, il fait partie des clients à l'affut des tendances et nouveautés. " Ces foyers appartiennent au coeur du marché ", souligne-t-il.

Cap sur la personnalisation

Catalina prévoit d'atteindre la centaine d'offres en 2014. L'entreprise spécialisée dans la connaissance clients, a pour objectif de développer l'audience de C-wallet, et de personnaliser les offres. Car, Catalina dispose d'informations sur le comportement d'achat de 21 millions de porteurs de cartes de fidélité des enseignes clientes, soit 80% des foyers français. Il s'agira de mettre en avant les offres les plus pertinentes, mais également de jouer sur la quantité d'achat, la durée de validité de la réduction, ou encore sa valeur faciale.

Enfin, aux Etats-Unis, Catalina a mis en place d'autres mécaniques promotionnelles : L'entreprise américaine interagit, en temps réel, avec les consommateurs dans les magasins Stop & Shop, filiale du groupe Ahold. Elle a développé une appli qui permet à son utilisateur de scanner, avec son mobile, les produits achetés comme le propose Auchan dans quatre magasins à la place de sa scannette Rapid'Auchan. Le but de Catalina ? Pousser au consommateur, une offre ciblée en fonction de ce qu'il vient d'acheter. William Faivre conclut : " Cette fonctionnalité répond à notre logique de rendre la proposition toujours plus pertinente. Notre secteur a basculé d'un message mass média à une micro communication de masse. Le mobile nous permet de créer une relation personnalisée avec le consommateur."