Recherche

Amazon teste la livraison en taxi

Publié par le | Mis à jour le
Amazon teste la livraison en taxi

Selon le Wall Street Journal le site de e-commerce testerait actuellement ce nouveau mode de livraison aux Etats-Unis, à San Francisco et Los Angeles.

  • Imprimer

Comment faire pour rester dans la course quand on est certes l'un des géants du e-commerce, mais quand les frais d'acheminement des colis explosent, passant de 7,2% du chiffre d'affaires en 2009 à 8,9% en 2013?

C'est la question à laquelle tente actuellement de répondre Amazon qui vient de publier ses plus lourdes pertes trimestrielles (437 millions de dollars) depuis 14 ans.

Après avoir planché sur la livraison par drone (un projet qui pourrait devenir réalité d'ici 4 ou 5 ans), après avoir surpris le marché avec l'ouverture pour Noël à New York d'une boutique à deux pas de l'illustre Macy's, après avoir utilisé la poste américaine pour la livraison de produits frais (AmazonFresh), Amazon mise semble-t-il désormais sur la livraison en taxi.

5 dollars par paquet

Selon une information révélée par le Wall Street Journal, le groupe Internet testerait actuellement la formule sur San Francisco et Los Angeles dans le cadre d'un partenariat avec Flywheel, une application mobile de réservation de taxi.

L'idée est, pour le client (qui peut indiquer une heure précise de livraison sans supplément de prix), d'être livré le jour même ("Same day delivery"). Chaque paquet livré, à raison d'une dizaine pris en charge par taxi, est facturé 5 dollars (3,99 euros) de frais de port.

Les livraisons se font le plus souvent aux heures creuses pour les taxis, c'est-à-dire très tôt le matin, quand leur clientèle habituelle n'est pas encore réveillée, et qu'ils ne risquent pas de se retrouver pris dans les embouteillages.