MENU
Recherche

Amazon dépose un brevet de prédiction des achats

Publié par le - mis à jour à
Amazon dépose un brevet de prédiction des achats

Déclencher une livraison avant même d'avoir payé le produit, c'est l'objet du brevet qu'a déposé Amazon. Un dispositif qui repose sur la maîtrise des données clients et qui offrirait au géant américain de l'e-commerce un avantage concurrentiel de plus.

  • Imprimer

Vous ne l'avez pas encore commandé ? Amazon vous l'a déjà livré... Après l'idée du "drône livreur à domicile", le site américain planche sur un autre concept, celui de la " livraison prédictive ".

Selon le Wall Street Journal, Amazon aurait déposé en décembre dernier un brevet qui décrit une méthode pour anticiper les commandes des clients. Intitulé "méthode et système pour une livraison de colis anticipée", il détaille le procédé qui permettrait au géant de l'e-commerce de deviner les désirs d'achat des utilisateurs de son site. Le but : acheminer un colis avant même que l'acheteur ait cliqué sur "Passer la commande".

Ce tour de passe-passe repose sur la maîtrise des données et l'analyse des parcours et habitudes des acheteurs : le brevet indique les éléments à prendre en compte pour réaliser ces "livraisons prédictives" comme les articles consultés, les anciennes commandes, les retours produits, le contenu de la shopping card, et même le temps passé par le curseur de la souris sur l'image d'un produit...

Avec sa technologie de prédiction des achats, Amazon repousse les limites de la livraison. Pour le géant de l'e-commerce, ce brevet constitue un avantage concurrentiel dans la bataille que se livrent les marchands pour réduire toujours plus leurs délais de livraison et proposer une expérience utilisateur toujours plus fluide et rapide. Amazon a été précurseur en proposant la livraison en un jour et le site s'attache aujourd'hui à mailler au mieux le territoire en ouvrant des dépôts un peu partout dans le monde.

Néanmoins, le site n'indique pas à quelle date ce système serait mis en place, voire s'il sera mis en place. Le projet soulève des problèmes logistiques : entre l'éclatement des stocks et la probabilité d'un taux de retour plus élevé, la mise en place d'un tel dispositif constituerait un défi d'envergure pour la supply chain.