MENU
Recherche

Un nouveau "beacon" libère la vente en magasin des horaires d'ouverture

Publié par le | Mis à jour le
Un nouveau 'beacon' libère la vente en magasin des horaires d'ouverture

Venu d'outre-Manche, un nouvel usage de la technologie iBeacon donne la parole aux mannequins pour transmettre aux passants toutes les informations sur les produits présentés, et offrir dans la foulée la possibilité de les acheter d'un simple clic.

  • Imprimer

Testé depuis hier par quatre grandes enseignes britanniques (1), VMBeacon est un nouveau service, fondé sur la technologie iBeacon, qui permet aux passants et clients d'un magasin de recevoir sur leur smartphone toutes les informations sur les articles portés par les mannequins, et d'acheter en ligne ceux qu'ils désirent. Sept jours sur sept, et à n'importe quelle heure !

Le principe est simple : une petite balise ("beacon"), de la taille d'une pile AA, est insérée à l'intérieur d'un mannequin. Via une application, elle envoie sur le smartphone des chalands le détail des articles exposés, leur localisation dans le point de vente, et renvoie, si besoin, au site marchand de l'enseigne pour acheter d'un clic les produits choisis.

Plus de frontière entre le brick-and-mortar et l'e-commerce

Lancé en mars dernier par la start-up anglaise Iconeme, VMBeacon équipe aussi bien les mannequins des vitrines que ceux placés à l'intérieur des points de vente. L'application Iconeme peut être téléchargée par les passants (sous iOS7 ou Android) ou intégrée à celle déjà opérationnelle de l'enseigne. Les petites balises, d'un rayon d'émission de 50 mètres, sont rechargeables et équipées de piles d'une durée de vie de trois ans.

Si leur implantation facilite le parcours d'achat du client, elle ouvre aussi la voie à un flot de data précieuses pour le détaillant : profil de la clientèle (qui garde la main sur les informations qu'elle souhaite ou non partager), hit-parade des articles les plus vendus, horaires de haute fréquentation etc.

"Nous avons voulu créer quelque chose de jamais vu avant, explique Jonathan Berlin, cofondateur d'Iconeme : un service qui soit fonctionnel tout en préservant la beauté et le spectaculaire des vitrines. On améliore l'expérience client et on crée un parcours complètement fluide entre le brick-and-mortar et l'e-commerce."

Basée à Londres et à New York, Iconeme procède à d'autres essais de part et d'autre de l'Atlantique, et répond aux demandes de tout pays. "En 24 heures, on n'a pas encore de résultats probants, poursuit Jonathan Berlin, en évoquant les quatre tests britanniques, mais les premiers retours montrent une forte augmentation des téléchargements".

(1) : Hawes & Curtis, Bentalls, House of Fraser.com et Jaeger.