Les attentes des nouveaux consommateurs dans un monde multi-connecté

Publié le par

Viavoice a réalisé une enquête pour la 28e édition du salon Equipmag, qui se tiendra à Paris cet automne. Internet, les smartphones et les réseaux sociaux sont bel et bien des outils de consommation. Leur vocation première de communication glisse inexorablement vers l'achat de biens et de services.

Les attentes des nouveaux consommateurs dans un monde multi-connecté

Interrogés sur l’avenir des nouveaux outils de communication, les Français sont unanimes : l’ensemble des répondants s’accorde à dire que ces outils vont se développer dans les années à venir (94 %).

Les résultats de l’étude Viavoice pour Equipmag(1), dévoilée ce matin, font apparaître que la perception du développement assuré de ces outils n’est pas seulement due à leur fonction première de communication. 64 % d’entre eux déclarent qu’ils permettent à la fois de mieux informer les consommateurs et de mieux faire leurs achats. (Voir les graphiques ci-dessous)

Sans réelle surprise, ce sont les plus jeunes qui se démarquent par une perception plus forte de l’utilité de ces nouveaux outils de communication. Ainsi, les 18-24 ans sont 81 % à penser qu’ils permettent de mieux informer sur les produits (+ 17 points) et 72 % qu’ils permettent de mieux acheter. Les 25-34 ans se focalisent davantage sur la possibilité de mieux faire leurs achats (74 %, + 10 points), que sur leur valeur ajoutée en matière d’information (69 %).

Ces résultats mettent également en avant une différence d’appréciation entre catégories socioprofessionnelles, les employés et les ouvriers ayant plus tendance à reconnaître une utilité pour l’information (70 %) et les cadres, artisans/commerçants et professions intermédiaires pour l’acte d’achat (72 %).

Néanmoins, dans l’arbitrage entre un achat sur Internet ou sur un lieu de vente, les magasins conservent un avantage, celui du contact et de la proximité. Enfin, ce qui motive le moins à l’achat en magasin est plutôt lié à l’univers de la marque et aux nouveaux produits à disposition (5 %). Internet est donc devenu une véritable plateforme d’information et d’achat, au même titre que les lieux de vente.

(1) Méthodologie : étude terrain réalisée les 12 et 13 avril 2012 auprès d'un échantillon de 1 010 personnes, représentatif de la population française.