Recherche

La musique adoucit le shopping

Publié par le | Mis à jour le
La musique adoucit le shopping

80% des clients désirent faire leurs emplettes en musique. Du salon de coiffure à l'hypermarché, en passant par les magasins de prêt-à-porter, la musique a un impact direct sur la convivialité... donc sur les ventes !

  • Imprimer

"Sans musique, c'est triste " disent en substance 71% des clients français. Et près de 6 sur 10 sont même gênés par le bruit (naturel) ambiant. Un sondage " Valorisation de la musique dans les lieux publics " réalisé par la Sacem, la Spré (Société pour la rémunération équitable) et Mood Média, confirme que la musique adoucit le shopping (1). La musique, les français en écoutent 2H25 par jour et 92% avouent son impact direct sur leur (bonne) humeur ! (source : Mood Média avec Ipsos en octobre 2013). Nous sommes aussi 85% à penser qu'elle nous donne de l'énergie.

Côté commerçants

71% des professionnels diffusent de la musique dans leur magasin pour créer une ambiance (76%) et permettre aux clients de passer un bon moment (53%). Ils sont 75% à estimer que la musique est importante. " Professionnels et clients s'accordent pour dire que la musique améliore l'expérience en magasin. En effet, les clients confirment dans leur écrasante majorité (80%) qu'ils préfèrent qu'il y ait de la musique. Et les professionnels diffusent de la musique pour améliorer l'expérience client, notamment pour rendre la visite agréable (92%) " indique Juliette Delfaud, Chef du service études et prospective à la Sacem. Pour Claude Nahon, président international de Mood Media : " nous sommes très heureux de ces résultats qui confirment les remontées de nos clients et redémontrent tout l'importance de la musique en points de vente. Elle reste un vecteur essentiel des marques pour toucher leurs consommateurs ".

Côté vendeurs

La musique est un élément clé de la motivation des employés à 89% et les met quasiment tous de bonne humeur (96%). Alors que les manageurs reconnaissent que la musique motive les employés mais à 61% seulement. " Ce sondage révèle que les manageurs sous-estiment le bénéfice de la musique pour les employés. Ils en reconnaissent les bénéfices mais moins que les employés et pourtant c'est un acteur majeur de bien-être au travail ! " précise Juliette Delfaud. Les Français trouvent normal que les établissements paient pour diffuser de la musique A leurs yeux , la musique diffusée dans les lieux publics a une valeur, puisque 75% trouvent normal ou ne rejettent pas l'idée que les établissements payent des droits pour la diffuser.

Le sound test en GSA

Deux périodes de tests, avec et sans musique : En période sans musique, 63% des clients remarquent spontanément l'absence de musique et elle pèse tant sur le moral des clients que des employés. La musique améliore fortement l'expérience qualitative. Près de 70% des clients trouvent que c'est agréable d'écouter de la musique pendant qu'on fait ses courses au supermarché. La perception de l'attente en caisse et du temps passé en magasin sont améliorés de 9%. Et 16% des clients ont affirmé spontanément que le personnel était plus aimable. En grande surface comme en magasin d'habillement, les clients et employés veulent de la musique qu'ils connaissent

En grande surface, quand de la musique connue est diffusée, les clients la remarque à 55% et l'apprécie à 65% parce qu'elle est moderne, joyeuse et dynamique. 53% des clients souhaitent spontanément écouter de la musique avec des artistes ou des groupes connus pendant qu'ils font leur course.

Mon image, ma playlist

En magasin d'habillement, la musique connue correspond aux goûts de la clientèle et 88% des clients indiquent que la musique diffusée correspond à l'image du magasin. Enfin, 80% des clients du magasin d'habillement souhaitent spontanément de la musique avec des artistes ou des groupes connus. " La musique connue, c'est ce que les clients veulent entendre et c'est encore plus vrai en magasin d'habillement où elle joue un rôle essentiel dans le soutien aux valeurs de la marque. Les clients associent la musique à l'image du magasin et se reconnaissent dans la musique diffusée " analyse encore Juliette Delfaud.

Impact sur les ventes

Dans un contexte économique difficile, la musique a eu un effet amortisseur de la baisse de chiffre d'affaires et a amélioré la performance d'1/3 en période de diffusion de musique connue (comparaison des chiffres d'affaire 2013 par rapport à la même période en 2012 - Source enseigne). " C'était inattendu, en plus de rendre l'expérience client qualitativement plus agréable, elle est indispensable en magasin d'habillement dans le soutien des ventes et a eu un effet amortisseur de la baisse de chiffre d'affaires dans la grande surface alimentaire. " précise Christophe Waignier, Directeur ressources et stratégie à la Sacem.

(1) Méthodo 2003 interviews en ligne auprès du grand public et 525 interviews réalisées par téléphone auprès des directeurs de magasins, café, salons de coiffure, magasins d'habillement, grandes surfaces alimentaires et magasins d'équipement du foyer du 28 octobre au 4 novembre 2013. Réalisé par Ipsos MediaCT

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche