Les sites mobiles des distributeurs ne sont pas au point

Publié le par

Le premier baromètre de l'Internet mobile dans la distribution en France vient de livrer ses résultats. Et ils ne sont pas bons ! En effet, près de 80 % des distributeurs ne sont pas équipés. Pourtant, 80 % des consommateurs se connecteraient volontiers aux sites des enseignes.

Les sites mobiles des distributeurs ne sont pas au point

À la question “les retailers sont-ils équipés en sites mobiles ?”, les analystes de Mobilosoft1 (une entreprise belge qui crée des solutions mobiles pour la distribution) répondent “non” à 79%. Ils ont passé au crible les sites mobiles des 100 principaux distributeurs français et leur constat est plutôt sévère.

Alors que le taux de pénétration des smartphones est de 38 % (Ipsos et Google, mai 2012) et que 80 % des utilisateurs se rendraient plus souvent sur le site mobile de leur enseigne, le secteur semble plutôt en retard. Les secteurs les mieux équipés sont : la vente en ligne (33 %), la lunetterie (33 %), l'équipement de la maison (33 %), la mode (29 %), la maison (25 %), ou le sport (25 %). Les univers sectoriels les moins bien couverts au niveau d'un site mobile optimisé sont : la presse, les chaussures, les vins, la cuisine, la culture, les centres automobiles, et curieusement, la téléphonie.

Les fonctionnalités les plus présentes

95 % des enseignes ayant un site mobile ont développé la fonctionnalité de la géolocalisation. Suivent le catalogue (68 %), un lien vers le site complet (63 %), l'accès aux promotions (42 %) et les réseaux sociaux (37 %).

Enfin, les mobinautes sont très exigeants ! Ils attendent qu'un site se charge en trois secondes ou moins (!) et plus de 50 % ne reviendront plus sur un site qu'ils ont du mal à le visualiser depuis leur smartphone. Enfin, un réel intérêt existe puisque 80 % d'entre eux se connecteraient davantage depuis leur téléphone si l'expérience était rapide et digne de confiance.

En conclusion, les retailers ont encore beaucoup de travail à accomplir pour optimiser leur site mobile et répondre à l'énorme attente des consommateurs, qui ne comprennent pas toujours pourquoi ça ne fonctionne pas mieux dans les usages...

(1) Méthodologie : étude réalisée en mai 2012 sur le volet mobile des 100 des distributeurs français répartis dans 19 secteurs d'activité.