MENU
Recherche

Les Français confirment leur désamour pour le commerce physique

Publié par le | Mis à jour le
Les Français confirment leur désamour pour le commerce physique

L'Ifop et Wincor Nixdorf livrent la deuxième édition de leur baromètre "Les Français et les points de vente connectés". Cette plongée dans leur quotidien révèle une fracture avec les magasins. Ils préfèrent Internet aux grandes surfaces. Rien ne va plus entre les enseignes et les consommateurs.

Le commerce est un secteur que les Français adorent détester. Et lorsque le budget se contracte, ce sentiment est exacerbé. Près de 70 % des consommateurs affichent leur désamour pour les grandes surfaces, révèle la deuxième édition du baromètre Ifop/Wincor Nixdorf. À l'exception des magasins de loisirs culturels, l'achat sur Internet suscite davantage de plaisir chez les internautes. Ils attendent (voire exigent) le même niveau d'expérience (rapidité, disponibilité, personnalisation de l'offre) dans "la vraie vie" que sur le Net. L'émergence du commerce connecté répond en partie à ces attentes. Mais, paradoxe français, ils ne peuvent se passer de vendeurs... Thibaut de Saint-Pol, sociologue à l’Observatoire sociologique du changement de Sciences-Po qui intervenait à la présentation des résultats, a précisé certaines données de l'Insee : "Entre 1999 et 2010, les Français accordent neuf minutes de moins par jour à faire leurs courses. La crise accentue la pression sur les ressources financières mais aussi temporelles. Ainsi, près de deux tiers des ménages ont un accès à Internet à leur domicile, une proportion qui a été multipliée par six en dix ans. Ils ont appris à gagner du temps et veulent de la polysynchronisation". De plus, le désir de connexion collective, dans nos sociétés plurielles et atomisées, confère à la consommation un rôle social bien au-delà de son statut initial. "Du bien au lien", résume le sociologue "mais si le Net informe, il n'accompagne pas. C'est le rôle du commerce physique."

Les principaux enseignements

Entre les Français et leurs enseignes, rien ne va plus… Toutes catégories de population confondues, les grandes surfaces s’imposent comme les points de ventes où les Français passent le plus de temps à faire leurs courses chaque semaine : 53 % y passent plus d’une heure (38 % y consacrent entre une et deux heures, 12 % entre deux et trois heures et 3 % jusqu’à plus de trois heures). Parmi les types de magasins cités, les grandes surfaces arrivent loin devant les magasins d’habillement, où 14 % des Français passent plus d’une heure par semaine, puis les commerces de proximité, où 13 % des Français consacrent le même temps. Toutefois, le temps passé dans les grandes surfaces est en baisse, si l’on en croit l’étude Ifop-Wincor Nixdorf publiée le 9 septembre 2010, où les Français révélaient passer quasiment deux heures par semaine (1h57) dans les grandes surfaces.

Les courses ? une corvée !

Seuls 30 % des Français apprécient de faire leurs courses dans les grandes surfaces, contre 60 % que cela "n’enchante pas",