Recherche

Le prêt-à-porter masculin adopte une stratégie d'hypersegmentation

Publié par le | Mis à jour le
Le prêt-à-porter masculin adopte une stratégie d'hypersegmentation
© Les Nouveaux Ateliers collent à la tendance du PAP masculin

L'institut d'études Xerfi vient de publier les résultats d'une étude baptisée “La distribution de prêt-à-porter masculin à l'horizon 2013”. Un décryptage des principaux leviers de croissance est proposé et oscille entre hypersegmentation et personnalisation de l'offre.

  • Imprimer

Flambée des matières premières, hausse des salaires de la main-d’œuvre chinoise, arbitrages des ménages défavorables aux dépenses d’habillement… : les distributeurs de prêt-à-porter pour hommes sont soumis à rude épreuve. Les perspectives de croissance de la consommation de vêtements pour hommes s'établiraient néanmoins à + 1 % à l'aube 2013 après un recul de 0,5 % prévu cette année. Les chaînes spécialisées (Célio, Jules, etc.) sont de plus en plus concurrencées par l'arrivée d'opérateurs étrangers spécialistes du PAP mixte comme Uniqlo, Abercrombie, etc. Les véadistes reculent et la GSA regagne un peu de terrain avec des marques propres dynamiques et davantage stylisées. C'est notamment le cas de Tissaïa chez Leclerc. Seuls les grands magasins se distinguent par leur dynamisme, en particulier grâce à un bel effort de montée en gamme et à un repositionnement très tendance (comme l'espace Homme du Printemps ou du BHV Hommes).

Pour émerger, les acteurs du PAP masculin adoptent des stratégies d'hypersegmentation. Dans cette optique, la proximité affinitaire est une piste à investiguer. La volonté de consommer des produits fabriqués localement est un argument de vente (voir le succès de la petite marque Le slip français). Enfin, stade ultime du commerce de précision, la personnalisation a le vent en poupe. De la simple customisation à des stades plus aboutis comme le sur-mesure (voir les Nouveaux Ateliers) qui se déplace du luxe vers bientôt le mass market. Enfin, l'enjeu du brand content est également prégnant dans ce secteur. Ainsi Devred a changé de nom en début d'année pour Devred 1902, modernisé son concept retail et son logo en orchestrant assez finement sa communication.

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche
Kiabi passe en mode Big data

Kiabi passe en mode Big data

Kiabi passe en mode Big data Kiabi passe en mode Big data

Le pionnier français du prêt-à-porter à petits prix a été la première enseigne du secteur à initier, en 2016, un Big Data Challenge. Une expérience [...]

Le mobile à l'heure du commerce

Le mobile à l'heure du commerce

Le mobile à l'heure du commerce

Alors que le m-commerce est en plein essor, quelles sont les tactiques à mettre en place pour acquérir des leads et convertir les prospects [...]

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Après le ice bucket challenge, place au mannequin challenge. Ce phénomène viral, qui a contaminé toute la sphère internet, consiste à se filmer [...]

[Portrait de conso] Qui sont les barbus ?

[Portrait de conso] Qui sont les barbus ?

[Portrait de conso] Qui sont les barbus ?

Un tiers de la population masculine porte la barbe. Il serait temps de mieux le connaître. Tour d'horizon au poil. Premier épisode de "Portraits [...]