Recherche

L'hyper à la française a 50 ans

Publié par le - mis à jour à
L'hyper à la française a 50 ans

Le 15 juin prochain, la grande distribution fêtera les 50 ans du format hyper. C'est en effet à Saint-Geneviève-des-Bois que Carrefour inaugurait le premier hyper français. Aujourd'hui en (légère) perte de vitesse et souvent décrié, il séduit toujours 92% des consommateurs une à deux fois par mois.

  • Imprimer

Les paradoxes sont partout et la grande distribution n'y échappe pas. A l'aube de son cinquantième anniversaire, le format hyper, symbole du d'un capitalisme à la française, cristallise toutes les contradictions de l'Homo Economicus. Quelques chiffres en témoignent : 52,3% des produits de grande consommation y sont achetés 1 par plus de 9 français sur 10 une à deux fois par mois 2 alors que ... 50% d'entre eux en ont une image négative. Pire, deux français sur trois rendent même ce format en partie responsable de la crise. Rien de moins !

"L'hypermarché : la crise de la cinquantaine"

Pourtant, l'hyper à la française (+ 2 500 m2 de surface de vente) est toujours bel et bien présent. Après une légère érosion de sa part de marché (18,2% aujourd'hui selon l'INSEE contre 20% en 1999), le format est arrivé à maturité. " Le concept de tout sous le même toit est mis à mal par la démassification et la communautarisation de la société qui font le succès du commerce de précision comme le hard discount, les commerces de proximité par exemple" explique Philippe Moati, co-président de L'ObSoCo dans son texte "L'hypermarché : la crise de la cinquantaine ", l'hyper souffre de la transformation des imaginaires de consommation : lui qui incarnait la modernité, la praticité, l'accès pour tout à la félicité de la consommation ... est désormais de plus en plus souvent perçu comme trop grand, trop impersonnel, fatigant. Il fait figure de symbole d'un commerce déshumanisé alors que les valeurs montantes résident davantage dans le "petit", le "proche", "l'authentique"." La fuite vers d'autres formes de commerce s'effectue depuis les années 90-2000 d'abord vers le hard discount pour l'alimentaire, puis vers les enseignes spécialisées comme l'habillement, l'électroménager, les jeux et les jouets et les produits culturels.

Plus récemment, c'est la proximité (voire l'ultra-proximité avec les formats en commerce de flux notamment) et surtout le drive qui ont le vent en poupe. Le nombre de Drive a d'ailleurs dépassé celui des hypers au printemps dernier : 2 030 contre 1 940 1 aujourd'hui. Ce sont les groupes de distribution eux-mêmes qui initient ces nouveaux formats...

Mais les crises successives ont sans doute bouleversé l'un des fondamentaux des hypers : celui de la sauvegarde du pouvoir d'achat. "Les hypers vivent une crise de légitimité " poursuit Philippe Moati " Cette légitimité s'est fondée sur sa contribution à l'accroissement du pouvoir d'achat des ménages et à la démocratisation de l'accès à la consommation. Mais 55% des français n'y croient plus ! Et plus grave ils pensent que les hypers ont leur part de responsabilité dans dans crise économique et sociale que connaît la France.../... Une sévérité que tend à démentir un niveau de fréquentation extrêmement élevée et une part de marché qui reste importante." Tout comme le panier moyen qui est ainsi passé de 20 à 40 € en 13 ans par exemple 1.

Ce rejet subjectif est davantage une question d'image. La défiance envers ces "supers puissances du commerce " suit la courbe générale de l'opinion envers toute forme d'organisation qui détient une forme de pouvoir. Le marketing dans la grande distribution - laissé aux seuls industriels jusqu'aux années 80 environ - est aujourd'hui devenu stratégique. Du merchandising en passant par le CRM, la RSE ou la fidélisation c'est sans doute à travers ces outils que l'hyper à la française fêtera ses 60 ans sans trop de casse.

1 - Kantar World Panel 2013

2 - ObSoCo (Observatoire Société et Consommation) 2013

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche
Delsey ouvre sa première boutique en ligne

Delsey ouvre sa première boutique en ligne

Delsey ouvre sa première boutique en ligne Delsey ouvre sa première boutique en ligne

70 ans... et toujours aussi moderne : la marque Delsey, référence mondiale de l'univers du voyage, a ouvert en novembre 2016 sa première boutique [...]

Lotus, 50 ans, dévoile sa dernière innovation

Lotus, 50 ans, dévoile sa dernière innovation

Lotus, 50 ans, dévoile sa dernière innovation

La marque Made in France fête ses 50 ans, avec toujours la même ambition : améliorer les standards d'hygiène des consommateurs au quotidien. [...]

M6, leader de la catch-up TV auprès des moins de 50 ans

M6, leader de la catch-up TV auprès des moins de 50 ans

M6, leader de la catch-up TV auprès des moins de 50 ans

Se fondant sur l'étude Global TV de Médiamétrie, M6 Publicité annonce que sa plateforme 6play est le service de télévision de rattrapage le [...]

Les Français, fans de jeux marketing

Les Français, fans de jeux marketing

Les Français, fans de jeux marketing

Selon une étude Actiplay, 75% des joueurs français de jeux marketing sont des hyper consommateurs, qui jouent surtout le soir et chez eux.

Big Data : le bilan 2015 (en chiffres)

Big Data : le bilan 2015 (en chiffres)

Big Data : le bilan 2015 (en chiffres)

Avec plus de 50 contenus produits chaque heure sur le sujet en France, la data a sans conteste été un enjeu majeur de 2015. Mais quels aspects [...]