MENU
Recherche

Concentré d'idées américaines : le "Sbam +++" (épisode 2)

Publié par le - mis à jour à
Concentré d'idées américaines : le 'Sbam +++'  (épisode 2)
© Dans le Lev's Store de Time Square le client est "chouchouté"

Si en France on bataille encore pour instituer le fameux "Sbam" pour "sourire-bonjour-au revoir-merci" dans les magasins, à New York, l'accueil est particulièrement soigné. Le client est attendu, reconnu et accompagné jusqu'au bout de son parcours. Un marketing de convivialité très pensé.

Le magasin Uniqlo de la cinquième avenue, à New York, est bondé. On est mi-janvier et les soldes viennent de commencer. C'est le vaisseau amiral de la firme japonaise (9 000 m²) qui sert de mètre étalon aux autres points de vente, notamment pour leur relation client. Deux vendeurs sont placés dès l'entrée : ils saluent, vous demandent de vos nouvelles et sourient. On les nomme de l'autre côté de l'Atlantique les greaters. À chaque centre névralgique du magasin (à l'arrivée de chaque escalator, par exemple) une/un vendeur(se) portant une sorte de kimono-tablier (voir photo) accueille le client avec le même "Sbam" et en tenant des produits soldés sur des cintres. Ces articles changent très souvent.

Même scénario au Levi's Store de Times Square, où les vendeurs sont reliés par micro, et donc impossible de leur échapper... Par exemple, on cherche le très classique 501 et on est très pressé. Après le vendeur (portier ?)