MENU
Recherche

Entretien : "Il est impératif pour les magasins d'exister digitalement, d'avoir une vitrine sur le Web"

Publié par le | Mis à jour le
Entretien : 'Il est impératif pour les magasins d'exister digitalement, d'avoir une vitrine sur le Web'

Le consommateur est devenu cross canal, passant indifféremment du "Web to store" et du "store to Web". Pour les commerçants, petits ou grands, l'enjeu est de tracer et d'attirer ce client potentiel. Un entretien avec Cédric Nallet, fondateur d'Atipik, une start-up experte en Web to shop.

  • Selon vous, le commerce est en train de vivre sa troisième mutation, avec le Web to shop. En quoi consiste cette (r)évolution ?

Cédric Nallet : Les nouvelles technologies brouillent les repères. Tout a commencé avec le commerce 1.0. À l’époque, tout se passait off line. Le consommateur entendait parler d’un magasin ou d’une enseigne par un média traditionnel (affiches, annonces dans les journaux…). Il y a eu ensuite le commerce 2.0, avec l’arrivée des e-commerçants (Pixmania, Fnac.fr, Houra.fr…). Avec ces sites de vente, le commerce devenait du même coup accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Cela a engendré un big bang dans la distribution "brick and mortar". Les pure players du Web, concurrents directs des enseignes et des chaînes de magasin, étaient accusés de détourner la clientèle des points de ventes et de réduire leur marge en faisant pression sur les prix. Les clients s’informaient off ou on line, indifféremment.
La troisième étape, celle que l’on est en train de vivre, est encore plus passionnante. Nous passons à l’ère du commerce 3.0. Aujourd’hui l'e-commerce a pris sa place. 6 à