Recherche

Cocorico : drive, épicerie ambulante et locavore

Publié par le | Mis à jour le
Cocorico : drive, épicerie ambulante et locavore

Cocorico est un drive alimentaire d'un nouveau genre. Il mêle le drive classique et l'itinérance avec un camion épicerie et le tout est d'abord vendu sur le Net. Les trois fondateurs sortent tout juste d'une grande école de commerce.

  • Imprimer

Ils ont tous les trois 24 ans, sortent de la même école de commerce (EM Grenoble, promotion 2013) et viennent de créer Cocorico. "Notre projet étudiant de fin d'étude portait sur cette idée de drive alimentaire. Au départ l'idée est de Thomas Salomon, originaire, comme, Baptiste Tignol et moi même, de Montauban" explique Amélie Kauffer, en charge de la communication et de l'offre "il nous a semblé intéressant de se lancer, de tester en réel nos idées."

Cocorico mêle le format Drive (situé physiquement dans le nord de Toulouse) et le commerce ambulant avec un camion qui change de villes tous les jours (Cugnaux, Saint Orens, Blagnac et Montrabe). "L'idée, c'est que dans les deux canaux proposés, les clients ont déjà choisis et payés leurs articles sur le net. Ils se déplacent pour retirer leurs achats" précise Amélie Kauffer. dans la ville de Torens par exemple, le camion Cocorico stationne sur le parking du Jardiland. Le directeur du magasin a même demandé aux trois jeunes gens d'animer son magasin avec des tests de produits en dégustation par exemple.

Locavore

L'offre est principalement alimentaire (200 références : fruit, légumes, confitures, huiles, boissons, viande, biscuiterie etc.) et de préférence locale d'où le logo et le nom de la marque très "patriote". "En trois mois, nous avons observé que nos clients sont soit des early adopters qui aiment dénicher et tester une d'autres manières de consommer. Ils aiment se faire plaisir avec des produits de qualité.Ceux là ont des paniers qui oscillent entre 50 et 100€. Enfin, une deuxième typologie de consommateurs est séduit par notre offre. Ils apprécient la praticité du concept et la qualité des produits frais notamment. Leur panier avoisine les 20€ et ceux-ci reviennent souvent "poursuit Amélie Kauffer.

En 2014, la marque ambitionne de travailler sa relation client, de diversifier son activité en BtoB (CE, cadeaux d'entreprises etc), de proposer l'envoi de colis partout en France et de viser la livraison dans le centre de Toulouse.

Les trois fondateurs de la marque : Amélie Kauffer, Thomas Salomon et BaptisteTignol








AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche
Marketing BtoB : plus d'opportunités que jamais !

Marketing BtoB : plus d'opportunités que jamais !

Marketing BtoB : plus d'opportunités que jamais !

Le marketing BtoB a souvent été le parent pauvre du marketing, souffrant d'une image austère, laissant moins de place à la créativité. Pourtant, [...]

[#MarketingA20ans] 11 flops marketing retentissants

[#MarketingA20ans] 11 flops marketing retentissants

[#MarketingA20ans] 11 flops marketing retentissants

Concept peu adapté, design hasardeux, positionnement peu clair... Les raisons sont multiples pour expliquer l'échec d'un lancement produit. [...]

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

Après avoir abandonné son site web pour passer au tout social et tout vidéo, Minutebuzz accélère son développement avec la prise de participation [...]

[Testez vos connaissances] Marketing mix : P comme prix

[Testez vos connaissances] Marketing mix : P comme prix

[Testez vos connaissances] Marketing mix : P comme prix

Composante primordiale de l'offre marketing globale d'une entreprise, la politique de prix doit faire l'objet d'une attention toute particulière. [...]

Ralentissement de croissance pour le drive

Ralentissement de croissance pour le drive

Ralentissement de croissance pour le drive

Alors que les taux d'équipement sont élevés et qu'une partie des consommateurs a adopté ce canal de livraison, il semble que le drive s'essouffle. [...]