MENU
Recherche
}

Conseils de professionnels sur le e-commerce en Chine

Publié par le | Mis à jour le

La Chine est un marché qui attire plus d'un entrepreneur : 1,3 milliard de personnes, une réserve de milliardaire, 570 millions d'internautes, et un potentiel énorme de e-shopper.

  • Imprimer

Conseils de professionnels sur le e-commerce en Chine

La Chine est un marché qui attire plus d’un entrepreneur, 1,3milliards de personnes, une réserve de milliardaire, 570millions d’Internautes, et un potentiel énorme de eshopper.
C’est un eldorado pour la vente en ligne, pourtant le marché n’est pas si facile qu’il en a l’air. L’hyper compétitivité des sociétés rend le Business très difficile, couplé avec le pouvoir d’achat des consommateurs pas encore au niveau des pays développés.

Si on souhaite se lancer dans le e-commerce en Chine, que doit on faire ? Comment doit-on procéder ?

Témoignage de professionnels du e-commerce


1 - L’expertise


« Pour réussir sur le e-commerce chinois dans le domaine du vin, il faut être capable de prouver son expertise dans le vin » m’a expliqué Bertrand Moreau, cofondateur de Fancy Cellar. Il est important de rassurer le consommateur chinois qui reste très méfiant au niveau de ses achats, dans un pays où les arnaques sont nombreuses et où le faux est partout présent. Le consommateur chinois est un consommateur averti, et qui va checker tous les détails. Pour gagner sa confiance, il faut donner un maximum d’informations et sensibiliser l’acheteur. voir la vidéo

2- La qualité de services


En Chine, en ce moment un site Internet est en train de devenir très populaire : epermarket un supermarché en ligne qui propose des produits importés. Selon Monsieur Lu, un chinois qui a vécu plus de 15 ans en France , la qualité des produits et l’offre est important mais il faut soigner la qualité de services pour fidéliser ses clients.

Ce site propose de livrer à domicile des produits importés tels que du fromage, du vin, des produits bio ou du café, toutes ces denrées que l’on trouve difficilement en Chine.



3 - L’originalité
Pour réussir dans le e-commerce en Chine comme ailleurs, il faut proposer des produits uniques, et originaux qui permettent au site web d’avoir une identité explique Sylvain Bruyère le gérant de cadeau-maestro 
C’est avec des produits exclusifs qu’un site arrivera à se démarquer de la masse. L’originalité passe également dans le design et la présentation du site. L’utilisateur, potentiel acheteur doit se retrouver plonger dans un univers spécial qui lui convient pour faciliter l’achat.

4- Devenir expert de sa niche


En Chine, comme ailleurs il existe des niches… il est judicieux de commencer par devenir expert de sa niche avant de se développer ailleurs explique Jérémy Rigaud, le fondateur de Weishu, un site qui propose de vendre aux chinoises des tampons avec applicateurs.

Si le marché européen et américain sont arrivés à maturité concernant l’utilisation de tampon, la Chine est en retard, et peu de sociétés propose de vendre ce genre de produits sur le marché. Ainsi si une chinoise citadine souhaite acheter des tampons, elle commencera ses recherches sur Internet et trouvera les rares sites qui proposent de vendre ce genre de produits. Weishu a choisi de se lancer sur cette niche et mise sur le développement futur de ce nouveau marché. Pour devenir expert il faut publier des articles à forte valeur ajoutée et proposer des supports multimédia de qualité.

5- La culture du Discount


Si les consommateurs chinois vont consommer sur Internet c’est pour avoir des réductions. La grande majeure partie de la population reste très sensible aux bonnes affaires, et les sites qui marchent le mieux proposent généralement des produits de qualité avec des prix cassés. C’est sur ce principe que le site glamour-sales s’est basé pour séduire les consommateurs chinois.
Basé sur le principe de ventes privées , le site propose des ventes flash aux consommateurs recherchant les bonnes affaires.

6- Comprendre parfaitement l’attente des consommateurs chinois


Pour réussir sur le marché du ecommerce, il est nécessaire de comprendre parfaitement l’attente des consommateurs chinois, explique Mr Xu, le plus gros vendeur de vin sur Taobao/tmall. Le consommateur chinois est très exigent et souhaite choisir la meilleure offre, il faut donc toujours rester vigilent et proposer la meilleure offre au meilleur prix. Il est très important de soigner la présentation de ces produits pour ne pas faire fuir ces acheteurs.

Les chinois consomment par période, il faut donc mettre en place de grandes opérations lors de ces moments spéciaux, fêtes de la Lune, nouvel an chinois, fête du dragon ou fête nationale.

7- La prise en compte des habitudes locales


« Le succès d’un site e-commerce en Chine vient principalement de la prise en compte des habitudes locales. On ne fait pas de l’e-commerce en Chine de la même manière qu’en Europe; il suffit de comparer les différentes approches en termes de design pour s’en apercevoir » Floriant Legendre , directeur de bluecom.


Parmi les points spécifiques à prendre en compte en Chine : l’immaturité des navigateurs Web (compatibilité avec Internet Explorer 6), les méthodes de paiement Chine (Alipay, Tenpay. etc) et l’importance du Cash on Delivery, l’intégration avec les réseaux sociaux locaux (Sina Weibo, Kaixin, etc.), et l’optimisation du tunnel de commande (notamment l’absence d’adresse de facturation mais l’obligation légale d’une facture imprimée).

8- La maitrise des couts logistiques


Témoignage de Mehdi Bedadi, Directeur IT Asie ETAM, bedadi.com

« Dans un pays aussi grand que la Chine avec 220 millions de eshopper, des infrastructures limité sur le territoire, un des plus grand challenge reste les couts logistique.
Cela rend difficile le cap de passer d'un petit retailer à un géant. La masse critique de vente à générer pour basculer implique de solide investissements et une stratégie long terme »

Le conseil Bonus : l’acquisition de traffic


Pour réussir dans le ecommerce il faut comprendre une équation assez simple :
Chiffre d’affaires = Visites * taux de transformation


Le taux de transformation est en général fixe, donc ce qu’il faut en priorité booster ce sont les visites. L’internet chinois est assez complexe, différent de ce que nous connaissons en Europe. Les moteurs de recherche sont différents,
Plus d’informations sur l’acquisition de trafic.

Passionné par le marketing de par ma formation économique et curieux de visiter un pays comme la Chine, je m'y suis rendu en 2007. Arrivé dans la petite [...]...

Voir la fiche