Recherche

Un réseau presse à visage multiple

Publié par le | Mis à jour le
Un réseau presse à visage multiple

Presstalis publie son bilan sur le réseau presse en 2012. Malgré la baisse (-1 000 en un an), le réseau reste important, avec 27 500 points de vente. Mais les performances sont contrastées selon les différents segments.

  • Imprimer

Presstalis vient de publier son bilan du réseau presse en 2012. La conjoncture économique difficile et la baisse du nombre de titres de presse (non compensée par les créations) a entraîné une baisse de 1 000 points de vente par rapport à 2011.le nombre de diffuseurs à fin décembre s'élève à 27 497 (à titre de comparaison il était de 29 500 il y a quatre ans). La structure du réseau reste cohérente avec celle de 2011 : un réseau à visage multiple où l'on retrouve les mêmes segments significatifs en nombre ou en valeur.

Le réseau est très fortement concentré : les 1 000 premiers diffuseurs (3% du réseau) réalisent 23% du volume d'affaires Presstalis. Les 5 000 premiers diffuseurs concentrent près de 56% des ventes en valeur, alors que les 10 000 derniers points de vente ne réalisent que 4% du CA.

Les quatre grands segments

- Le premier segment : les enseignes presse (Maison de la Presse, Mag Presse, Mag Presse City, Relay, Agora, MediaKiosk). Il pèse 30% en valeur des ventes de Presstalis et seulement 10% en volume du réseau (avec un peu plus de 3 000 points de vente).

- Le second segment : les enseignes non presse regroupe les rayons intégrés en hypermarchés et supermarchés (Intermarché, Leclerc, Auchan, Carrefour Market, Super U), les grandes surfaces culturelles (Cultura, Espace Culturel Leclerc, Fnac.com) et les pétroliers (Total, BP, Esso). Ce segment totalise près de 20% du CA et 16% du nombre de points de vente (4 400).

- Le troisième segment : les commerces indépendants spécialistes de la presse (presse librairie, presse hors librairie, presse tabac). C'est le segment le plus significatif en termes de CA (près de 40% du total). il représente 30% du nombre de points de vente. C'est le réseau qui souffre le plus, en raison notamment de la fermeture des librairies papeteries.

- Le quatrième segment : les autres commerces indépendants avec presse comme activité secondaire (bars, buralistes, alimentation, hôpitaux...). Il ne représente que 15% du CA mais c'est logiquement le plus important en nombre de points de vente avec 45% (12 100 points de vente).

"On ne vend pas la même presse partout", rappelle Patrick Groff, directeur marketing & développement réseau de Presstalis : "les rayons d'hypermarchés sont ainsi de très bons vendeurs de presse généraliste alors que les Relay ou Maison de la Presse proposent une offre profonde avec beaucoup de titres de niche". Même différences entre les temps passés dans les points de vente : environ 10 minutes dans une maison de la presse, une minute en hyper, 30 secondes dans un kiosque...

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche