Recherche

Textile : le poids des soldes ne cesse de progresser

Publié par le

TNS Worldpanel Fashion s'est penché sur l'intérêt des Français pour les soldes, qui démarrent ce mercredi 10 janvier 2007.

  • Imprimer
59 % des foyers français reconnaissent attendre les périodes de soldes pour faire des achats de vêtements, selon Prométhée Fashion de TNS Worldpanel, un outil de tracking permanent qui mesure le lien qu'entretient une marque avec ses consommateurs-acheteurs. 40 % des dépenses de textile se font en soldes ou promotions (sur 12 mois de juillet à fin juin 2006). Un foyer dépense en moyenne 294 € par an pour ses achats de textile en soldes et promotions contre 416 € pour ses autres achats de textile. S'il est de 40 % en moyenne sur le textile, le poids des dépenses effectuées en soldes ou en promotions atteint 51 % sur le linge de maison et 46 % pour le prêt-à-porter hommes où l'intérêt pour les soldes et les promotions est grandissant. Enfin, on note également la progression à court terme du poids des dépenses en soldes et promotions sur le prêt-à-porter enfant : + 4,6 points en trois ans. Les circuits où les foyers achètent le plus en promotion sont Internet, la vente par correspondance et les grands magasins. Traditionnellement, le niveau des dépenses en soldes et promotions reste très élevé pour la vente à distance : 62 % en moyenne des dépenses de textile sur ce circuit, allant jusque 71 % pour les dépenses d'habillement sur Internet. La plus grosse évolution concerne les magasins de sport, où le poids des dépenses en soldes et promotions sur l'habillement sport est passé de 32 % il y cinq ans à 43 % aujourd'hui.