Recherche

TNS-GfK : fusion en vue ?

Publié par le

Des discussions sont en cours en vue d'une fusion "entre égaux", celle du groupe britannique TNS et du groupe allemand GfK. Un communiqué de TNS a confirmé l'existence des tractations.

  • Imprimer

Si les négociations aboutissent, la nouvelle entité, qui prendrait le nom de GfK-TNS, se hisserait au deuxième rang des groupes d’études mondiaux, juste derrière Nielsen (n° 1) et devant IMS Health (actuellement n° 2). Le siège social monde serait basé à Londres. Le nouveau groupe serait détenu à parts égales par les actionnaires actuels des deux groupes. La fusion renforcerait la position du nouveau groupe dans le domaine des études syndiquées, des panels et de la mesure d’audience. Les chairmen respectifs de GfK (Hajo Riesenback) et de TNS (Donald Brydon) co-présideraient le groupe GfK-TNS ; David Lowden (TNS) en devenant chief executive. Dans le communiqué de presse de TNS, ce dernier déclare : « Le marché avait compris depuis longtemps que nos deux groupes pouvaient être des partenaires idéaux et c’est le bon moment pour les rapprocher ». Aux yeux du Prof. Dr. Klaus Wübbenhorst, chief executive de GfK, « GfK et TNS vont former le leader mondial sur leur marché. Les deux groupes vont parfaitement ensemble et ont déjà l’habitude de travailler ensemble. J’ai toujours été persuadé que ce rapprochement serait dans l’intérêt de nos clients, de nos salariés et de nos actionnaires. »

N° 3 mondial du marché des études, le groupe TNS a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 1 559,7 M€ et emploie 15 000 salariés dans le monde. N° 5 mondial, le groupe GfK a, quant à lui, réalisé un chiffre d'affaires 2007 de 1 162,1 M€ et emploie 9 070 salariés.