Recherche

SwissLife parle aux Français

Publié par le - mis à jour à

Avec sa nouvelle campagne de communication, la banque privée veut rassurer les Français qui possèdent un patrimoine financier. L'argentier en profite pour présenter sa nouvelle signature « L'avenir commence ici » à ses clients, mais aussi à ses prospects.

  • Imprimer

Cette banque privée, qui repose en France sur deux activités : la gestion d’actifs et l’ingénierie patrimoniale (trois milliards d’euros d’actifs gérés pour 5000 clients),  propose, depuis le 7 novembre, une campagne de communication.
Développée par l’agence Avis de Tempête, cette opération, qui vise à rassurer les Français en cette période de morosité, se déroule en deux  phases : le teasing et la révélation.

Pendant deux jours, du 7 au 9 novembre, trois bandeaux anonymes sont insérés dans deux quotidiens : Le Figaro et Les Echos. Ces bandeaux posent les questions qui peuvent tarauder clients et prospects en ces temps d’incertitudes économiques et financières.
Ces interrogations portent tant sur la protection du capital que sur la pérennité des banques et la relation client.
Sur chaque bandeau, un QR code permet aux mobinautess de se connecter à un site dédié à l’opération (www.reponse-en-prive.com) et d’accéder aux dites questions.
C'est Tanguy Polet, le directeur général de SwissLife Banque Privée, en personne, qui donne les réponses à ces interrogations dans une vidéo.
Le site permet également aux visiteurs de contacter directement un banquier privé de l’établissement.
La campagne est relayée sur les sites web des deux quotidiens par le biais de bannières posant les questions clés et renvoyant vers le site dédié à l’opération.

Le 10 novembre, ce sera la révélation. Au 4ème jour de la campagne, la banque révèlera son identité et sa signature : « L’avenir commence ici ». Cet encart détaillera les valeurs et les convictions de SwissLife Banque Privée.
Ce dispositif sera complété par une opération de portage auprès des abonnés des Echos.