Recherche

Soft Computing en progression de 10 % en 2006

Publié par le

Les pôles marketing services et conseil portent la croissance de l'entreprise.

  • Imprimer
En publiant son chiffre d'affaires 2006 (32,9 millions d'euros), Soft Computing n'a pas encore réussi à effacer toutes les inquiétudes des investisseurs. Si l'activité du groupe a, comme prévu, bien progressé sur les deux derniers trimestres 2006 (respectivement + 20,5 % et + 17,1 %), le premier semestre, durant lequel l'entreprise a enregistré un déficit de 100 000 euros, grève considérablement la croissance. Le pôle technologique, qui représente 63 % des revenus et qui a subi retards de décision et annulations de projets, croît de 3 % seulement. Pour équilibrer cette contre-performance, les deux autres pôles, conseil et marketing services (représentant respectivement 15 % et 23 % du chiffre d'affaires) ont réalisé une progression satisfaisante. Le premier a augmenté de 56 % et le second de 12 %. Le pôle MD, après une première période pénalisée par des restrictions budgétaires, se distingue par la signature de contrats récurrents sur les six derniers mois, base sur laquelle Soft Computing compte assurer sa croissance.
Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]