Recherche

SAP signe un partenariat avec CosmoCom

Publié par le

L'éditeur allemand intègrera un centre de contacts virtuel à sa solution CRM.

  • Imprimer
L'éditeur SAP vient de signer un partenariat avec CosmoCom, spécialiste du centre de contacts à la demande. Le but sera de mettre au point une brique logicielle permettant d'exploiter conjointement les outils CRM de SAP avec la plate-forme virtuelle unifiée de gestion des contacts entrants. Basée sur des technologies héritées d'Internet, l'offre de CosmoCom est accessible en mode ASP et permet de déployer rapidement un call center. Une plate-forme qui, couplée avec SAP CRM, bénéficiera des données de l'ensemble du système d'informations, notamment marketing. Le développement de la brique nécessaire à l'interconnexion entre SAP CRM et la solution de CosmoCom est pris en charge par la SSII belge Eozen.
Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]