Recherche

Rebond publicitaire attendu pour le second semestre 2007

Publié par le

Selon l'étude France Pub, la consommation des ménages devrait rester soutenue malgré un contexte économique morose. Le marché publicitaire, lui, se redresse lentement.

  • Imprimer

Dans un contexte économique peu porteur et incertain, France Pub entrevoit tout de même quelques lueurs d'espoir. Selon l'étude qu'elle vient de réaliser, il ressort que "la croissance ne devrait pas fléchir au second semestre" et que "la demande des ménages devrait rester soutenue". En panne au premier semestre (- 0,1 %), le marché publicitaire se redresse lui, très lentement dans un contexte économique peu porteur. Une mauvaise performance qui s'explique en partie par l'élection présidentielle, la comparaison avec une année 2006 portée par les Télécoms et la Coupe du monde de football et une stagnation du budget global de communication de la Distribution. Avec le cinéma (+ 3 %), Internet est donc quasiment le seul média à connaître une croissance positive en 2007.
Pour 2008, France Pub prévoit une "légère croissance" économique avec un marché de la communication marqué par une recherche de plus en plus forte des gains de productivité. Une évolution rendue possible par la dématérialisation des messages et qui devrait de fait entraîner une baisse du chiffre d'affaires de l'activité publicitaire sans occasionner une diminution du nombre de contacts générés.