Recherche

Quelle SAS et Laser Cofinoga s'associent dans les domaines de la carte et du crédit à la consommation

Publié par le

Laser-Cofinoga entre à hauteur de 50 % au capital de CDGP, société financière de Quelle SAS, l'un des leaders de la vente à distance en France, filliale du groupe allemand Karstadt Quelle, n° 1 de la vente à distance en Europe. En France, le groupe Karstadt Quelle est présent à travers les enseignes Quelle La Source, Neckermann, Afibel, Madeleine, Peter Hahn, Elegance, Atelier Gabriel Seillance, Walz, Bragard et DK Mode, soit un potentiel de plus de 5 millions de clients. La société financière CDGP, qui gère les 350 000 cartes privatives Quelle pour 63 millions d'euros d'encours, sera désormais détenue et gérée entre Quelle SAS et Laser-Cofinoga. Les deux groupes partenaires se sont fixés un projet de développement ambitieux en apportant à CDPG leurs compétences spécifiques : pour Laser-Cofinoga, ses expertises dans le domaine des cartes, des produits financiers, du CRM ; pour Quelle SAS, sa maîtrise de la vente à distance et sa connaissance de la gestion d'activité crédit à travers les accords qu'elle a avec ses sociétés sœurs Afibel et Neckermann.
Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d'emploi du web ? Quel est le parcours le plus simple pour un candidat en quête d'opportunités de qualité dans le [...]

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Les personas, ces clients-types créés par les services marketing, vivent leurs dernières heures. Selon Venkat Nagaswamy, CEO de l'éditeur de [...]

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

À l'heure où les données règnent en maître au sein des directions marketing, les CMO font de plus en plus appel aux CIO pour "faire parler" [...]