Recherche

Première étude quantitative sur la population gay

Publié par le

Le panel gay lancé par l'agence Les Uns Les autres et l'Ifop dévoile ses résultats.

  • Imprimer

Réputés technophiles, prescripteurs de tendances, le plus souvent en couple et disposant d'un double revenu sans enfant (le célèbre "DINK" pour Double Income No Kids), les consommateurs gays intéressent les annonceurs. Mais jusqu'ici, aucune étude quantitative n'avait été réalisée sur le marché gay. C'est désormais chose faite avec les résultats du panel GayResearch, lancé par l'agence Les Uns Les Autres et l'Ifop, auprès d'un échantillon de 1 001 répondants recrutés via le site citegay.com, qui s'est déroulé du 8 au 22 août 2005. Perception des marques, profils sociodémographiques, nouvelles tendances de consommation… sont autant de sujets traités par l'étude. Et certains résultats contredisent les idées reçues, à l'image, justement, du DINK (57 % déclarent vivre seuls), des dépenses de consommation, des goûts musicaux (56% préfèrent les chansons françaises, 49 % seulement la techno), du tabac (56 % ne fument pas)... Les classements des marques préférées, eux, réservent bien des surprises : Décathlon arrive en cinquième position des marques de sport, McDonald's en tête de la restauration, Levi's des vêtements, NRJ de la radio… Pour en savoir plus : www.lesunslesautres.com ou www.ifop.com