Recherche

Pas si vert, le marketing !

Publié par le

Selon une étude réalisée par Coleman Parkes Research, les entreprises ne cherchent pas vraiment à réduire l'impact des activités marketing sur l'environnement.

  • Imprimer

Les résultats d’une nouvelle étude, réalisée par Coleman Parkes Research et menée en Europe auprès des directeurs marketing et des directeurs financiers de grandes entreprises, révèlent que pour plus de la moitié des directeurs marketing (53 %), leur entreprise ne cherche pas à réduire l’impact des activités marketing sur l’environnement. 67 % des directeurs financiers partagent cet avis. C’est l’un des résultats majeurs de l’étude "Marketing Success", menée en mai et juin 2008 auprès de 460 directeurs marketing et 167 directeurs financiers de grandes entreprises en Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni, publiée aujourd’hui par Xerox.
« Alors que l’enquête suggère que l’évaluation de l’impact environnemental prend de l’essor, les progrès restent cependant relativement lents. Les entreprises doivent aborder les problèmes d’environnement à tous les niveaux, y compris au département marketing », explique Patrick Bensemhoun, directeur des programmes marketing de Xerox Global Services France.
Néanmoins, il est encourageant de noter que 45 % des directeurs marketing pensent que l’évaluation de l’impact environnemental de leurs activités prend une plus grande importance. L’enquête a également établi que, pour 33 % des directeurs marketing, le passage au marketing on line s’accorde avec leurs politiques d’évolution vers un marketing plus respectueux de l’environnement.
Au sein des grandes entreprises françaises, une très large majorité des directeurs marketing (76 %) trouvent que les politiques d’environnement et de développement durable orientent significativement la façon de conduire les activités marketing. Cependant, l’étude révèle un écart important entre la perception et la réalité de l’engagement sur ces politiques : alors que 8 % seulement des directeurs marketing déclarent avoir des objectifs environnementaux à atteindre, la majorité des directeurs financiers (50 %) s’accordent à dire que de tels objectifs sont bien définis au sein des services marketing de leurs entreprises.