Recherche

Microsoft veut s'offrir Yahoo ! pour 44,6 milliards de dollars

Publié par le

Le groupe espère ainsi concurrencer Google sur le marché de la publicité en ligne.

  • Imprimer

Le géant américain des logiciels Microsoft vient de faire une offre de 44,6 milliards de dollars (30 milliards d’euros) sur le groupe Yahoo!. Selon l’AFP, l'offre est mixte, mélangeant numéraire et titres (Microsoft offre 31 dollars par titre aux actionnaires de Yahoo! ou 0,9509 action Microsoft). Microsoft espère finaliser ce rachat au cours du deuxième semestre 2008, estimant que le projet devrait recevoir toutes les autorisations des autorités de régulation. En 2007, Yahoo! a réalisé un chiffre d'affaires de 7 milliards de dollars (4,7 milliards d’euros). Quant à celui de Microsoft, il a atteint près de 58 milliards de dollars (38,8 milliards d’euros) la même année.

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Avec Nielsen Esports, l'analyste s'associe aux éditeurs de jeux et aux organisateurs de tournois pour offrir des données fiables à ses clients [...]

Google lance sa propre version de Yahoo! Answers

Google lance sa propre version de Yahoo! Answers

Google lance sa propre version de Yahoo! Answers

Google officialise une nouvel outil d'e-reputation pour les entreprises avec une section questions / réponses qui fait son apparition dans Maps [...]

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Article écrit par Channable

Channable

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Le marché e-commerce est de plus en plus concurrentiel, la fidélité des clients baisse et ceux-ci se dirigent souvent vers les géants du e-commerce. [...]

Mailjet présente Station

Article écrit par Mailjet

Mailjet

Mailjet présente Station

Mailjet présente Station

Tout au long de l'été, Mailjet vous présente des startups venant de l'écosystème eFounders. Aujourd'hui, nous donnons la parole à Station.