Recherche

Microsoft veut s'offrir Yahoo ! pour 44,6 milliards de dollars

Publié par le

Le groupe espère ainsi concurrencer Google sur le marché de la publicité en ligne.

  • Imprimer

Le géant américain des logiciels Microsoft vient de faire une offre de 44,6 milliards de dollars (30 milliards d’euros) sur le groupe Yahoo!. Selon l’AFP, l'offre est mixte, mélangeant numéraire et titres (Microsoft offre 31 dollars par titre aux actionnaires de Yahoo! ou 0,9509 action Microsoft). Microsoft espère finaliser ce rachat au cours du deuxième semestre 2008, estimant que le projet devrait recevoir toutes les autorisations des autorités de régulation. En 2007, Yahoo! a réalisé un chiffre d'affaires de 7 milliards de dollars (4,7 milliards d’euros). Quant à celui de Microsoft, il a atteint près de 58 milliards de dollars (38,8 milliards d’euros) la même année.

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising? Où en est le data driven marketing & advertising?

En seulement trois ans, le data driven marketing & advertising (DDMA) est passé d'une discipline de niche à un axe de développement stratégique [...]

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Les personas, ces clients-types créés par les services marketing, vivent leurs dernières heures. Selon Venkat Nagaswamy, CEO de l'éditeur de [...]

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d'emploi du web ? Quel est le parcours le plus simple pour un candidat en quête d'opportunités de qualité dans le [...]

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

À l'heure où les données règnent en maître au sein des directions marketing, les CMO font de plus en plus appel aux CIO pour "faire parler" [...]