Recherche

Mesagraph analyse les conversations sur Twitter

Publié par le | Mis à jour le
Mesagraph analyse les conversations sur Twitter

La start-up propose un outil qui analyse les conversations sociales. Elle dit pouvoir ainsi éliminer le bruit et démultiplier la connaissance et la valeur ajoutée issues de Twitter en temps réel.

  • Imprimer

Mesagraph propose une plateforme qui analyse des conversations sociales. Objectif ? Permettre à ses clients de détecter les signaux et de rester informés des conversations les plus intéressantes sur Twitter autour de leurs centres d’intérêt.

Cette solution analyse les conversations sociales tenues sur Twitter, puis les indexe par sujets et thèmes. Elle les classe en fonction de leur pertinence, avant que Mesagraph ne transmette à ses clients les résultats susceptibles de les intéresser.

Entre moteur de recherche, business intelligence, recommandation 2.0 et analyse des médias sociaux, l'outil peut crawler, analyser en temps réel, détecter les niveaux de conversation et leurs variations sur 2 millions de sujets, et recommander des conversations sociales ou du contenu en ligne.

Sébastien Lefebvre, fondateur et p-dg de Mesagraph, explique ainsi : « Notre plateforme est la seule solution capable de transcender l’ensemble des conversations sociales autour d’un sujet. Vous n’avez plus besoin de définir de mots-clés pour trouver les sujets et les conversations qui vous intéressent. Détecter les niveaux de conversation et leurs variations dans le temps a de nombreuses applications dans toutes les industries. Les secteurs de la télévision, dont l’économie repose sur l’audience et l’attention, le sport, la finance…, peuvent en tirer une valeur importante. Nous sommes aujourd’hui les seuls sur le marché à pouvoir proposer cette technologie à un niveau réellement industriel. »

Dans les prochains mois, d'autres réseaux sociaux, langues et sources de contenus seront ajoutées à la plateforme, qui sera par ailleurs déclinée sous forme d’applications verticales spécifiques à des métiers ou secteurs.