Recherche

Les relations presse à l'ère du Web 2.0

Publié par le

À travers une étude menée par le cabinet d'analyse Brainjuicer, Lewis PR révèle trois évolutions majeures : une augmentation des budgets, l'avènement des médias sociaux et une plus grande implication des dirigeants.

  • Imprimer

Les relations presse ont acquis une dimension stratégique. C'est ce qui ressort d'une étude récemment menée par le cabinet d’analyse Brainjuicer pour le compte de Lewis PR. 96 % des directions communication et marketing considèrent cette activité comme un élément-clé dans leurs plans de communication, ce qui s’est concrétisé cette année par une augmentation des budgets alloués aux relations presse. Pour appuyer ce constat, 78 % des décideurs considérèrent désormais les relations presse comme une activité faisant partie intégrante de leurs fonctions, quel que soit le secteur de l’entreprise. Cette tendance, qui devrait se poursuivre en 2008, est notamment liée aux nouveaux besoins de communication des entreprises, générés par l’émergence de l’Internet communautaire et du Web 2.0.


En effet, près des deux tiers des personnes ayant répondu à l’enquête déclarent que l’avènement des réseaux sociaux et du Web 2.0 a renforcé leurs besoins en visibilité. La majorité traduit cette évolution comme un élément positif. De plus, 60 % d’entre eux affirment que les nouveaux médias ont bouleversé en profondeur le rapport qu’ont les entreprises avec les médias, Internet étant devenu un support stratégique de communication pour les marques. Patricia Ott, directrice générale de Lewis PR en France, commente : « L’émergence du "social media" a donné naissance à une nouvelle approche des relations presse qui intègre maintenant l’interactivité, le multimédia et l’écriture Web. Le Web 2.0 offre de  nouvelles opportunités de prises de parole pour les entreprises. C’est à nous, agence de relations presse, de leur faire prendre conscience des bénéfices qu’elles peuvent en tirer et de les aider à mieux contrôler l’information qui y circule. »

Étude commandée par Lewis PR et réalisée en juillet 2007 par le cabinet d’analyse indépendant Brainjuicer auprès d’un public composé de cent cinquante directeurs communication et marketing travaillant dans tous types d’industries et basés en Europe - et notamment en France -, au Moyen-Orient, en Afrique et aux Etats-Unis. Ces personnes ont été interrogées sur leurs missions, principales préoccupations et priorités sur les douze prochains mois.

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising? Où en est le data driven marketing & advertising?

En seulement trois ans, le data driven marketing & advertising (DDMA) est passé d'une discipline de niche à un axe de développement stratégique [...]

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Les personas, ces clients-types créés par les services marketing, vivent leurs dernières heures. Selon Venkat Nagaswamy, CEO de l'éditeur de [...]

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d'emploi du web ? Quel est le parcours le plus simple pour un candidat en quête d'opportunités de qualité dans le [...]

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

À l'heure où les données règnent en maître au sein des directions marketing, les CMO font de plus en plus appel aux CIO pour "faire parler" [...]