Recherche

Les internautes de plus en plus accros à la vidéo

Publié par le

Isobar a mené une grande enquête, "Panorama 2007 de la vidéo sur Internet", pour mesurer l'importance du phénomène vidéo sur le Web et appréhender l'émergence de nouveaux usages auprès de ceux que l'on peut désormais appeler les "vidéonautes".

  • Imprimer
Selon l'enquête Isobar "Panorama 2007 de la vidéo sur Internet", réalisée en mai 2007 la consommation de vidéo sur le Web est un usage largement répandu : près de 55 % des internautes regardent des vidéos plus d'une fois par semaine et 26 % plusieurs fois par mois. Les 15-24 ans sont les plus assidus : 18,6 % d'entre eux en visionnent tous les jours. De nouveaux réflexes se créent autour de la visualisation de la vidéo : 68,2 % des internautes déclarent aller directement sur les plates-formes de diffusion ou de partage de vidéo. On observe également une nette opposition entre deux types de sites : les anciens et les modernes. Du côté des "modernes", les pure players, YouTube se place en première position (57,4 %), devant AlloCiné (52,2 %) et Dailymotion (40,9 %). Du côté des "anciens", les sites de chaînes de télévision recueillent 57,6 % des habitudes de consommation, TF1 restant en pôle position, devant M6 et France Télévisions. En matière de contenu, les internautes sont adeptes du snacking. Le divertissement est largement plébiscité, suivi de près par les actualités : 89 % ont déjà regardé des vidéos d'humour ou des blagues, 79 % des extraits de films ou des bandes annonces et 71 % des clips musicaux. Les vidéos d'actualités ou d'informations générales séduisent 61,2 % des internautes interrogés. Au-delà du visionnage, 30 % des internautes ont déjà noté une vidéo, 45 % l'ont envoyée à un ami et 27 % ont visité un site web mentionné dans la vidéo. Neuf internautes sur dix ont été exposés à une vidéo publicitaire sur Internet, l'insertion classique dans une page web étant la formule la plus courante (86,5 % des exposés, contre 45,4 % pour une insertion au démarrage d'un autre vidéo). Logiquement, 69 % d'entre eux considèrent que la durée d'une publicité vidéo sur Internet doit être plus courte que celle des spots publicitaires en télévision et 90,1 % préfèrent que les publicités vidéo sur le Web soient différentes de celles diffusées en TV. 32 % déclarent également avoir visionné des vidéos sur des sites de marques et parmi eux, 79 % les ont jugées intéressantes.
La Fnac clame "Pourvu qu'il pleuve !"

La Fnac clame "Pourvu qu'il pleuve !"

La Fnac clame "Pourvu qu'il pleuve !" La Fnac clame "Pourvu qu'il pleuve !"

La Fnac lance sa première campagne marketing météo-sensible géolocalisée, du 24 octobre au 13 novembre, pour son service de vidéo à la demande. [...]

Salesforce intègre la vidéo à ses offres

Salesforce intègre la vidéo à ses offres

Salesforce intègre la vidéo à ses offres

L'expert du CRM Salesforce annonce intégrer à ses offres, en version beta, les fonctionnalités vidéo du spécialiste de l'hébergement et de la [...]

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

Après avoir abandonné son site web pour passer au tout social et tout vidéo, Minutebuzz accélère son développement avec la prise de participation [...]

Twitter innove avec le format pub vidéo First View

Twitter innove avec le format pub vidéo First View

Twitter innove avec le format pub vidéo First View

L'oiseau bleu n'en finit plus de gazouiller ! Après avoir fêté médiatiquement hier ses 10 ans, Twitter commercialise, sur le marché français, [...]

Comment Le Figaro a réussi sa transformation digitale

Comment Le Figaro a réussi sa transformation digitale

Comment Le Figaro a réussi sa transformation digitale

Alors que Le Figaro s'apprête à lancer une nouvelle application mobile et travaille sur une chaîne vidéo, Bertrand Gié, directeur des médias [...]