Recherche

Les filles boudent les poupées

Publié par le

La société internationale d'études marketing NPD Group, vient de rendre ses résultats d'étude portant sur le marché "Jeux et Jouets".

  • Imprimer

La société internationale d'études marketing NPD Group, a rendu ses résultats d'étude portant sur le marché "Jeux et Jouets". En léger retrait de 0,8%, il accuse une baisse significative de 5,6% sur les catégories filles, "notamment à cause de la cannibalisation de la collection au détriment des autres produits", explique Nicolas Pons, Girls Business chez NPD. Et ni les hypermarchés (-6,9%), ni les magasins spécialistes (-3,8%) n'ont pu inverser la tendance à la baisse du prix moyen sur l'année, ainsi passé de 17,49€ à 16,60€ . Par segments, il ressort que les poupées mannequins et accessoires sont les plus touchées (-10,5%), suivies des grandes poupées (-4,8%). Seules les poupées à pouponner ont progressé de près de 8%. Du côté des peluches interactives, même constat, puisqu'elles ont décrues de 22%. Les figurines et accessoires pour leur part, tirent leur épingle du jeu et affichent une hausse de plus de 20% sur l'année. Et sur la même tendance, les licences récentes comme Hello Kitty & Friends, Little Pet shop et High School connaissent des croissances à trois chiffres, à l'opposé de Charlotte aux Fraises, totally Spies ou encore Winx qui continuent de décroitre.