Recherche

Les consommateurs de plus en plus accros à l'électro-ménager "professionnel à la maison"

Publié par le | Mis à jour le
Les consommateurs de plus en plus accros à l'électro-ménager 'professionnel à la maison'

Une enquête TNS Sofres pour le Gifam confirme l'engouement pour les appareils électro-ménagers inspirés du monde professionnel. 80% des consommateurs sont en attente d'un résultat quasi-professionnel.

  • Imprimer

L’engouement des Français pour le petit électroménager inspiré du monde professionnel s’inscrit dans une tendance de réinvestissement des activités faites à domicile et de valorisation de l’épanouissement qu'elles procurent. Les appareils inspirés du monde professionnel, qu’il s’agisse de l’univers de la cuisine (robots café, kitchen machines...), du repassage (centrales vapeur, tables actives...) ou de la salle de bain (sèche-cheveux à moteur AC, épilateur à lumière pulsée...) séduisent de plus en plus de Français.

Le Gifam (Groupement interprofessionnel des fabricants d’appareils d’équipement ménager) a demandé à TNS Sofres une enquête sur les raisons de l'engouement des Français pour le petit électroménager inspiré du monde professionnel. La crise a favorisé la montée du hiving (de l'anglais "vivre en ruche", cf. enquête "Marketing Magazine"), nouvelle version, en quelque sorte, du cocooning. On reste chez soi, on cherche à se faire plaisir mais aussi à faire plaisir aux autres : 95 % des acheteurs de petit électroménager inspiré du monde professionnel se décrivent ainsi. Les consommateurs de ces produits aiment découvrir de nouvelles expériences (81 %) et disposer des dernières nouveautés (47 %). Et dans un contexte où deux tiers des acheteurs trouvent la vie trop chère, 43 % d'entre eux déclarent avoir de fortes attentes sur la réalisation d'économies.

Ces appareils doivent être plus performants (60 %) et délivrer un service d’une qualité exceptionnelle (44 %) avec un résultat quasi-professionnel (80 %). Pour autant, ils doivent être simples d’utilisation (88 %) pour pouvoir s’en servir fréquemment (87 %) et être résistants/durer longtemps (85 %). Entre 2007 et 2011, les ventes de robots café ou de machines à café automatiques ont doublé. 89 % des utilisateurs en sont satisfaits : parce que l’appareil répond à leurs attentes de simplicité, de plaisir d’utilisation et de gain de temps.

Au final c’est la marque de l’appareil qui pousse à l'achat (59 %). La marque devient garante des caractéristiques de l’appareil (58 %), de sa qualité (26 %) et de son design (15 %). Le point de vente joue un rôle primordial : 41 % des interviewés déclarent avoir eu l'idée d'acheter l'appareil après l'avoir vu en magasin, contre 30 % grâce au bouche-à-oreille, 14 % après l'avoir vu dans un prospectus de magasin et 11 % après l'avoir vu sur Internet. L'avis des vendeurs en magasin spécialisé est aussi important : 45 %  déclarent avoir demandé leur avis. Ce conseil arrive en deuxième position dans la démarche d'achat, après la recherche d'avis de consommateurs sur Internet (50 %).

Cette étude souligne que ces marques d’appareils de petit électroménager inspiré du monde professionnel sont parvenues à créer une vraie relation avec leurs consommateurs, qui vont jusqu’à devenir de véritables ambassadeurs. 82 % se déclarent prêts à recommander leurs appareils à leurs proches.

Méthodologie : Étude réalisée auprès d’un échantillon de 532 acheteurs de petit électroménager inspiré du monde professionnel, interrogés on line en mai 2012, sur une sélection aléatoire parmi un fichier de 4 200 acheteurs.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche